Une immense déception. L'équipe de France a été éliminée du Mondial de volley dès les quarts de finale par l'Italie (24-26, 25-21, 23-25, 25-22, 15-12) à Ljubljana. Les Bleus sortent par la petite porte, au terme d'un match qu'ils ont pourtant maîtrisé d'entrée, s'offrant les premier et troisième sets. Mais face à une Squadra Azzurra sûre de ses forces et poussée par un public venu en nombre, ils ont cédé. Les champions olympiques regretteront longtemps leur entame de tie-break ratée, qui les a mis dans de mauvaises dispositions.
La magie ne pouvait pas durer éternellement. Rescapés d'un match piège contre la Slovénie en poules, revenus de nulle part contre le Japon en huitièmes, les Bleus n'ont pas trouvé ce supplément d'âme pour se transcender dans le tie-break. Pire, ils ont coulé, dans une manche décisive dominée d'entrée par les Italiens. Leur retour à 14-12, alors qu'ils étaient menés 13-6, n'y a rien changé. Pourtant, les Français étaient dans leur match jusque-là, à défaut de pleinement maîtriser la rencontre. Malgré une entame délicate, ils ont pris la mesure de leurs adversaires dès le premier set (26-24).
Championnat du Monde
"Elle fait mal" : Les Français accusent le coup
07/09/2022 À 19:56

Ngapeth, symbole du déchet dans le jeu français

Mais leur passivité au bloc - aucun réussi dans la première manche - les a fortement restreints. En attaque, les Bleus ont aussi connu un déchet trop important, symbolisé par Earvin Ngapeth. Le réceptionneur-attaquant n'a converti que 32% de ses tentatives. Rayonnant depuis le début du tournoi, il a paru un ton en-deçà de ses standards habituels. Malmenés dans le deuxième set (21-25), les Français se sont tout de même ressaisis dans la troisième manche, toujours au forceps (25-23) et malgré un handicap de quatre points. La réussite n'a pas été la même dans un quatrième set dominé par les Italiens (25-22). Les Bleus s'y sont accrochés, mais sont sans doute sortis de la rencontre après une incompréhension autour d'une décision arbitrale au crépuscule de cette manche.
Andrea Giani a eu beau revigorer ses troupes, celles-ci ont paru copieusement contrariées par la tournure des événements. Et n'ont pu se ressaisir pour renverser une Italie quasi à domicile. Perdre contre le champion d'Europe en titre n'a rien d'infamant, mais il s'agit d'un nouvel échec pour les Bleus, un an après un Euro achevé en huitièmes. Andrea Giani devra tirer les leçons de ce match perdu. Et à défaut d'en être acteur, il regardera son pays d'origine affronter l'Ukraine ou la Slovénie en demie.
Championnat du Monde
Un match irrespirable et les Bleus se sortent du piège tendu par le Japon
05/09/2022 À 21:19
Championnat du Monde
"On est nos propres ennemis" : Ngapeth alerte sa "bande de potes" avant les huitièmes
04/09/2022 À 23:27