Getty Images

Un ultime rebondissement pour la victoire : Revivez les dernières heures de la course

Un ultime rebondissement pour la victoire : Revivez les dernières heures de la course

Le 16/06/2019 à 10:08Mis à jour Le 16/06/2019 à 16:23

24 HEURES DU MANS - En tête depuis le départ, la Toyota n°7 de Conway, Kobayashi et Lopez a dû rentrer deux fois, coup sur coup, au stand, pour deux crevaisons présumées juste avant le dernière heure. La n°8 de Buemi, Nakajima et Alonso a alors filé vers la victoire.

15h00 Victoire de la TS050 n°8 de l'Espagnol Fernando Alonso, du Suisse Sébastien Buemi et du Japonais Kazuki Nakajima, sacrés champions du monde. La TS050 n°7 du Britannique Mike Conway, du Japonais Kamui Kobayashi et de l'Argentin José Maria Lopez termine 2e à 15 secondes. La BR SMP n°11 du Belge Stoffel Vandoorne et des Russe Vitaly Petrov et Mikael Aleshin a complété le podium.

14h57 Dernier tour.

Vidéo - Dernier tour, Alonso ferme les yeux... La Toyota n°8 va gagner

04:45

14h42 Nakajima (Toyota n°8) 16 secondes devant Lopez (Toyota n°7). Nakajima a ordre de "ramener la voiture à la maison". Toyota a figé les positions.

14h39 Au tour de Lopez (Toyota n°7) d'observer son dernier pit stop. Nakajima (Toyota n°8) repasse en tête.

14h31 Pit stop de Nakajima (Toyota n°8). Lopez (Toyota n°7) passe en tête.

14h30 Nakajima leader avec 46 secondes de marge. Il s'informe de la situation sur la fin de course. Il veut savoir s'il peut attaquer. Toyota lui explique que la n°8 et la n°7 sont sur la même stratégie. Elles vont encore stopper chacune une fois.

14h22 La n°8 de Nakajima 55 secondes devant la n°7. Nakajima contrôle, Lopez pousse.

14h01 La Toyota n°7 rentre au stand, la n°8 passe en tête. La n°7 repart une minute derrière la n°8. Toyota indique à Nakajima (n°8) que "des discussions sont en cours" et lui demande de suivre une "allure normale". Toyota a 6 tours de marge sur la BR n°11, 3e de la catégorie, et va peut-être passer une consigne...

14h00 Classements après 23 heures de course.

13h58 Lopez (Toyota n°7) au ralenti. Le tableau de bord indique une crevaison. L'équipe appelle pour signaler a priori un problème de capteur. L'Argentin confirme qu'il a une sensation de crevaison. L'équipe lui demande de rentrer au ralenti.

Vidéo - 23 heures en tête pour la Toyota n°7 puis la catastrophe : le moment où la course a basculé

02:03

13h56 Pit stop de Lopez (Toyota n°7). Changement de pneus côté droit.

13h00 Classements après 22 heures de course.

12h00 Classements après 21 heures de course.

11h57 LMP2 : Lapierre (Alpine n°36) passe le relais à Negrao.

11h48 GTE Pro : alerte pour la Chevrolet n°63.

11h20 Buemi (Toyota n°8) l'avoue : il n'est pas question pour son équipage d'aller chercher la n°7 pour la victoire.

Vidéo - Buemi : "On a quand même un championnat du monde en jeu"

01:25

11h00 Classements après 20 heures de course.

10h30 Chez Toyota, c'est Alonso qu apporte les cafés.

10h19 LMP1 : La Rebellion n°3 de Berthon, P5 au général, au garage.

10h00 Classements après 19 heures de course.

GTE Pro : 1-Corvette n°63 268 tours, 2-Ferrari n°51 +7"1, 3-Porsche n°91 +34"8
GTE Am : 1-Ford n°85 262 tours, 2-Porsche n°56 +1 tour, 3-Ferrari n°84 +2'04"1

9h30 En LMP1, le suspense semble surtout concerner la lutte pour la victoire entre les Toyota, mais en LMP2, le podium est plus compact.

09h00 Classements après 18 heures de course.

08h34 Dans la catégorie LMP2, l'Oreca DragonSpeed était quatrième mais a dû abandonner après cet accident de Maldonado.

08h20 Le jour s'est levé sur le Mans mais la situation n'a pas changé pendant la nuit. Les deux Toyota mènent toujours la danse, se livrant une lutte farouche loin devant leurs principales rivales incapables de suivre leur rythme. La N.7 de Conway, Kobayashi et Lopez précède ainsi la numéro 8 du trio Buemi, Nakajima et Alonso. Les deux voitures ont beaucoup d'avance sur la BR SMP n°11 de Petrov, Aleshin et Vandoorne. La Rebellion de Berthon, Thomas et Menezes a connu un dérapage inattendu, un vrai coup dur pour la 3e place, tenue pendant la majeure partie de la nuit.

Vidéo - La faute de Maldonado et le crash pour Dragonspeed

01:32
0
0