dpa

Sur la route du Rallye d'Argentine

Sur la route du Rallye d'Argentine
Par Eurosport

Le 28/04/2006 à 11:45Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Argentine, la 6e manche du Mondial WRC disputée de jeudi à dimanche.

STAT

100e rallye en championnat du monde de Manfred Stohl (Peugeot).

ILS ONT DIT

Sébastien Loeb (Citroën Xsara Kronos) : "Globalement, le terrain n'est pas très agressif. Il est dans l'ensemble assez sablonneux, offre un grip uniforme, mais se creuse parfois lors des deuxièmes passages. Les spéciales sont variées, techniques, avec leurs spécificités. Il est par exemple difficile de 'noter' en recos les bosses sur lesquelles on ne décolle pas à plat, mais qui vous envoient 'sur la tranche'. Difficile également d'évaluer la hauteur de l'eau le jour de la course dans les gués qu'on abordera à haute vitesse."

L'EPREUVE EN BREF

26e édition du Rally Argentina - Plaque tournante : Cordoba - Décalage horaire : 07h00 locales=12h00 en France - Surface : terre rapide - 22 spéciales soit 351,44 km chrono (340,82 km en 2005) - 12 parcours différents

PNEUMATIQUES

55 pneus par pilote dont 40 utilisables en course. Un seul dessin de bande de roulement autorisé. Les choix ont été effectués le 17 mars.

CHASSIS ET MOTEUR

Ce sont les mêmes que ceux utilisés au Mexique.

ETAPE 1 Cordoba / Cordoba (159,73 km), jeudi : 2 ES (super spéciales), vendredi : 8 ES

ETAPE 2 Cordoba / Cordoba (150,41 km), samedi : 8 ES

ETAPE 3 Cordoba / Cordoba (41,30 km), dimanche : 4 ES (dont 2 super spéciales pour finir)

NOUVEAU

Le Feriar Complex, à l"ouest de la ville, devient le centre névralgique du rallye, et abrite notamment le parc unique d'assistance.

Pirelli : introduction du type PK.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

Le parcours mêle des spéciales de pilotage pur, sur des pistes tortueuses à très rapides, dans les magnifiques paysages en altitude de la Sierra de Cordoba. L'épreuve sinue dans les sierras de Córdoba, qui bornent la pampa à l'ouest de la ville, et visite successivement les trois vallées de Punilla, Calamuchita et Traslasierra.

Les pierres particulièrement peu indulgentes seront un test impitoyable pour les pneus et les suspensions. La marque de fabrique du rallye, c'est aussi les nombreux pièges que constituent les nombreux sauts et passages de gués à haute vitesse.

LES CINQ DERNIERS VAINQUEURS

2001 McRae (Ford Focus), 2002 Sainz (Ford Focus), 2003 Grönholm (Peugeot 206), 2004 Sainz (Citroen Xsara), 2005 Loeb (Citroen Xsara)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2006

1-Loeb (FRA/Citroën) 46 pts, 2-Grönholm (FRA/Ford) 35 pts, 3-Sordo (ESP/Citroën) 20 pts, 4-Stohl (AUT/Peugeot) 13 pts, 5-Solberg (NOR/Subaru) 10 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2006

1-Citroën Kronos 59 pts, 2-Ford BP 56 pts, 3-Subaru 38 pts, 4-Peugeot Norway 21 pts, 5-Skoda Red Bull 11 pts

0
0