En route pour le Rallye d'Australie

En route pour le Rallye d'Australie
Par Eurosport

Le 10/11/2005 à 18:15Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Australie, 16e manche du championnat du monde, disputée de jeudi à dimanche autour de Perth. Pêle-mêle : les avis de Loeb (Citroën), Nicolas (Peugeot) et Duval (Citroën), les enjeux pour les mécaniques et le

CHIFFRE

ILS ONT DIT

Sébastien Loeb (Citroën Xsara) : "Ces deux dernières années, les pluies précédant le rallye nous ont aidés à ''limiter la casse' en rencontrant des conditions de route qui n'étaient pas trop pénalisantes. Selon les spéciales on trouve plusieurs cas. Parfois, il y a une nappe de billes à chasser. Parfois subsistent les traces des recos, mais ce ne sont pas des traces ''de course' et il est difficile de rester dedans lorsqu'on est à l'attaque. Pour le moral, on se dit que le deuxième et le troisième sur la route sont logés peu ou prou à la même enseigne. Sauf que parfois une seule trace, la mienne, leur suffit à trouver le sol dur. Alors les temps partiels tombent, on voit que l'on 'reçoit' et qu'on est impuissant. C'est sûr que ça énerve. Mais le piège serait justement de s'énerver, et de risquer de faire une bêtise. La première étape en Australie c'est l'école de la patience. Il faut rouler au mieux le vendredi et voir le soir ce qui est possible pour la suite..."

François Duval (Citroën Xsara) : "Je ne me fixe pas de place à atteindre. Sur ce terrain, je ne pense pas pouvoir me battre pour gagner. Je vais là-bas pour montrer que je peux signer de bons temps et garder la voiture sur la route..."

L'EPREUVE EN BREF

ETAPE 1 Perth / Perth, jeudi : 2 super spéciales (4,70 km), vendredi (124,84 km) : 8 spéciales

ETAPE 2 Perth / Perth, samedi (122,15 km) : 9 ES

ETAPE 3 Perth / Perth, dimanche (103,32 km) : 6 ES

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

En cas de pluie, les graviers se trouvent tassés, ce qui minimise l'importance des ordres de passage, mais rend les routes nettement plus glissantes.

Le parcours 2005 est très semblable à son prédécesseur. Il visite la région de Dwellingup, l'est de Perth (abords de Mundaring, Helena River) et le Sotico Complex, célèbre pour ses 'jumps' spectaculaires.

Moteurs. Ils doivent être ceux marqués et utilisés en Catalogne, sauf cas de casse ayant entraîné l'abandon, qui permet un remplacement sans pénalité.

Pneumatiques. Deux dessins de bande de roulement autorisés. Le quota personnel de chaque pilote est de 70 pneus, dont 45 pourront être utilisés en course. Leurs code-barres ont été communiqués à la FIA le 23 septembre.

NOUVEAUTES

Ford : début de la Focus RS WRC 06.

NOMINES CONSTRUCTEURS

PRINCIPAUX AUTRES ENGAGES

Ford Focus : Dani Sola (ESP/N.14), Anthony Warmbold (ALL/N.15) - Citroën Xsara Kronos : Manfred Stohl (ALL/N.16), Xavì Pons (ESP/N.17)

LES 5 DERNIERS VAINQUEURS

2000, 2001, 2002 Grönholm (Peugeot 206), 2003 Panizzi (Peugeot 206), 2003 Solberg (Subaru Impreza), 2004 Loeb (Citroën Xsara)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2005

1-Loeb (FRA/Citroën) 127 pts, 2-Solberg (NOR/Subaru) 71 pts, 3-Grönholm (FRA/Peugeot) 71 pts, 4-Gardemeister (FIN/Ford) 58 pts, 5-Märtin (EST/Peugeot) 53 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2005

1-Citroën 178 pts, 2-Peugeot 135 pts, 3-Ford 100 pts, 4-Subaru 91 pts, 5-Mitsubishi 63 pts

0
0