Grèce : le film de l'étape 2

Grèce : le film de l'étape 2
Par Eurosport

Le 25/06/2005 à 09:30Mis à jour

Le leader Sébastien Loeb (Citroën) a aligné les scratchs, samedi, en Grèce. Avec tranquilité puisque Marcus Grönhölm (Peugeot) a connu un soucis et rétrogradé. Toni Gardemeister (Ford) et Carlos Sainz (Citroën) sont restés en formation serrée pour la 2e p

Top 5 au général avant l'étape 2 : 1-Loeb (FRA/Citroën Xsara) en 1h 24 min 37.6 sec, 2-Grönholm (FIN/Peugeot 307) +6.1 sec, 3-Sainz (ESP/Citroën Xsara) +14.0 sec, 4-Gardemeister (FIN/Ford Focus) +17.7 sec, 5-Hirvonen (FIN/Ford Focus) 48.8 sec

ETAPE 2 : Lamia / Lamia - 8 spéciales (122.72 km)

Parc Assistance (C) - Lamia : 07h30 (10 minutes)

ES 8 Koumaritsi 1 (7.71 km) : LE COUTEAU ENTRE LES DENTS

La spéciale : nouvelle, c'est aussi la plus courte de l'épreuve, hormis la super spéciale. Départ en montée avec des épingles rapides, fin en descente sur le même mode.

Sébastien Loeb (Citroën), qui n'est plus premier mais 15e sur la route, avoue n'avoir pris aucune marge sur cette courte spéciale... C'est à ce prix que le Français bat Marcus Grönholm (Peugeot) de 0.7 sec. Petter Solberg (Subaru) en aurait-il fini de ses ennuis ? Le Norvégien signe le 5e temps, à 3.5 sec. Insuffisant pour l'extraire de sa 14e place au général.

C'est toujours aussi difficile pour Stéphane Sarrazin, à 13.2 sec. 18e du secteur et 18e au général, à 9 min 46.9 sec.

8e temps de Manfred Stohl (Citroën), sortie de la route dans l'ES2, hier, et qui a repris l'épreuve en "Superally". Une opportunité que n'a pu saisir Roman Kresta, qui avait cassé vendredi, lui aussi dans l'ES2. Ford n'a pu résoudre les problèmes électriques sur sa Focus officielle.

ES 9 Pavliani 1 (24.45 km) : LOEB PERSISTE

La spéciale : un grand classique, très apprécié. Avec ses grosses pierres, la route du départ est passée pavée de mauvaises intentions. 14 km rapides puis les virages reviennent massivement sur le road book. Fin très technique.

Tout va bien à bord de la Xsara N.1, qui s'arroge un nouveau meilleur temps. Grönholm, qui a encore tout donné, reste perplexe. La victoire commencerait-elle à prendre ses distances avec le Finlandais ?

Petter Solberg est au volant d'une Impreza parfaite qui lui vaut à présent la 13e place globale. Mais le champion 2003 paye aujourd'hui sa position sur la route. 14e vendredi soir, donc 2e à s'élancer...

ES 10 Stromi 1 (14.61 km) : ON PREND LES MÊMES

La spéciale : la plus cassante : beaucoup de crevaisons en perspective. Des épingles en montée, une section rapide forestière avec des passages de gués.

Loeb devant Grönholm, 3e acte ! 6.4 sec gagnées qui font une avance de 18.9 sec pour le Français.

On note le 3e temps de Manfred Stohl, sur une Citroën Xsara privée.

Une place gagnée pour Petter Solberg : 12e.

ES 11 Amfissa 1 (14.59 km) : ET DE QUATRE

La spéciale : encore un morceau d'histoire de l'Acropole. Une débauche de puissance sur une piste très rapide et un final sur une route de poudre blanche qui ne surprend pas les autochtones : le coin a longtemps été dédié à l'exploitation d'une mine de bauxite.

Un problème électrique pour Gianluigi Galli (Mitsubishi) et une sortie de route soldée par un abandon pour Henning Solberg (Ford).

Encore du terrain de regagné pour Petter Solberg, 10e.

Parc Assistance (D) - Lamia : 13h24 (30 minutes)

ES 12 Koumaritsi 2 (7.71 km) : LOEB NE LACHE PAS

5e scratch pour Loeb, qui fait monter son avance à 26.9 sec.

ES 13 Pavliani 2 (24.45 km) : GARDEMESITER PREND LE RELAIS

A l'issue de cette spéciale, on croit à l'abandon de Marcus Grönholm (Peugeot 307), arrivé avec un arbre de transmission cassé. Le Finlandais lâche 1 min 3.0 sec et tombe 4e.

Nouveau meilleur chrono de Loeb, flanqué d'un dauphin désormais à plus d'une minute, mais qui n'est pas Sainz car l'Espagnol s'est fait doubler par Gardemeiter. Le Finlandais est à 1 min 15.5 sec, El matador à 1 min 19.1 sec.

ES 14 Stromi 2 (14.61 km) : RESTER CONCENTRE

Leader solitaire dès le matin du samedi de Chypre, Loeb avait eu beaucoup de mal à garder ses moyens. C'est peut-être pour cela que le Français reste dans le rythme et aligne ce nouveau temps de référence.

Derrière, Gardemeister pousse et reprend 1.4 sec à Sainz. 5.0 sec d'écart au général entre le 2e et le 3e.

L'opération "survie" continue pour Grönholm. 42.3 sec perdues mais sa 4e place résiste à l'hémorragie. Il est à 2 min 12.2 sec mais le plus important pour Peugeot est d'abord les deux 307 dans la course. C'est le Mondial Constructeurs qui prime.

ES 15 Amfissa 2 (14.59 km) : GRAND CHELEM

Loeb maintient la cadence pour ne pas perdre le fil et réalise le petit chelem, avec 8 scratchs sur 8. Entre Gardemeister et Sainz, personne ne veut céder : le Finlandais reprend 2.7 sec à l'Espagnol, qui reste à 7.7 sec au général.

Pour Grönholm, ses 42 secondes perdues sont presque une victoire. Après la nouvelle de l'abandon qui a circulé à la fin de l'ES13, le Nordique a préservé une 4e place qu'il pourra défendre sans problème dimanche.

Flexi Assistance (E) - Lamia : 17h20 (45 minutes)

Top 5 au général après l'étape 2 : 1-Loeb (FRA/Citroën Xsara) en 2h 54 min 28.8 sec, 2-Gardemeister (FIN/Ford Focus) +1 min 24.56 sec, 3-Sainz (ESP/Citroën Xsara) +1 min 32.3 sec, 4-Grönholm (FIN/Peugeot 307) +2 min 44.1 sec, 5-Hirvonen (FIN/Ford Focus) +2 min 50.3 sec

0
0