Carlsson remplace Märtin

Carlsson remplace Märtin

Carlsson remplace Märtin
Par Citroën Racing

Le 21/09/2005 à 15:00Mis à jour

Suite au tragique accident qui a coûté la vie à son copilote Michael Park en Grande Bretagne, Markko Märtin ne participera pas au prochain Rallye du Japon. Le Suédois Daniel Carlsson sera le 2e pilote officiel de Peugeot a annoncé le constructeur, mercred

[21/09/05] - L'équipage suédois Daniel Carlsson-Matthias Andersson participera au rallye du Japon, treizième des seize épreuves du Championnat du monde, au côté de l'équipage finlandais Marcus Gronholm-Timo Rautiainen, la semaine prochaine à Obihiro, a indiqué mercredi Jean-Pierre Nicolas, directeur de Peugeot sport.

Carlsson remplacera l'Estonien Markko Märtin, victime d'un accident fatal au copilote britannique Michael Park dimanche matin lors du rallye de Grande-Bretagne. "J'ai eu Markko (Martin) mercredi matin en Estonie, explique Nicolas. Il n'est pas prêt, ni physiquement, car il a été durement secoué, ni moralement. Nous avons donc fait appel à Daniel Carlsson. Pour la suite, rien n'est encore arrêté. Nous devons nous recontacter avec Markko jeudi ou au retour du Japon."

Tous les pilotes de premier plan étaient pris. Daniel Carlsson, qui a déjà participé à l'épreuve japonaise avec Suzuki, constituait ainsi la meilleure solution. D'autant qu'il n'est pas un inconnu pour Peugeot. "Il a roulé pour nous en Suède, précise le directeur de Peugeot sport. Cela nous semblait le bon choix compte-tenu des pilotes disponibles. Cela nous permet également de respecter nos engagements moraux. Nous avions en effet un accord avec Daniel selon lequel nous ferions appel à lui en cas de nécessité."

"La vie et l'équipe continuent"

Peugeot sera donc bien présent au Japon avec deux 307 après la terrible épreuve traversée depuis dimanche suite au décès de Michael Park. Un accident mortel qui a profondément marqué toute l'équipe française. "On a mis 48 heures à se remettre du choc, reconnaît Jean-Pierre Nicolas. Depuis mardi soir, cela commence à aller mieux. Il faut maintenant préparer l'avenir. Nous sommes marqués mais la vie et l'équipe continuent. D'ailleurs le matériel part dès jeudi matin au Japon."

L'intransigeance des commissaires du rallye de Grande-Bretagne, qui ont refusé d'arrêter la course à l'issue de la 14e spéciale et d'entériner le classement avant la 15e durant laquelle a eu lieu l'accident de Markko Märtin, la mort de Michael Park, fait que le Championnat constructeurs qu'ambitionnait Peugeot est devenu un objectif plus difficile que jamais.

Vingt points de retard sur Citroën à quatre épreuves du terme de la saison constituent un handicap difficilement surmontable. "Le refus de l'autorité sportive à la demande de Guy Fréquelin, de ce que l'on proposait, rend notre tâche extrêmement difficile" , analyse Nicolas.

Tout aussi impossible apparaît la tâche de Marcus Grönholm au Championnat pilotes avec trente-huit point de retard sur Sébastien Loeb (Citroën Xsara). Et ce, en dépit du geste de grande classe du Français - qui a volontairement concédé une pénalité de deux minutes - de refuser la victoire et le titre dimanche à Cardiff. "Le geste de Sébastien (Loeb) est remarquable. Je lui ai téléphoné mardi soir pour le lui dire", révèle d'ailleurs Jean-Pierre Nicolas.

0
0