EFE

Sur la route du Rallye d'Espagne

Sur la route du Rallye d'Espagne
Par Eurosport

Le 24/03/2006 à 04:00Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Espagne, la 4e manche du Mondial WRC disputée de vendredi à dimanche, autour de Salou.

A SAVOIR

Le chapitre catalan est le seul du Mondial à proposer de traverser des spéciales dans les deux sens.

ILS ONT DIT

Marcus Grönholm (Ford Focus) : "Les deux prochains rallyes sont très importants. Comme j'ai fait une erreur au Mexique et que j'ai marqué seulement un point, j'ai besoin de gagner l'un des deux prochains rallyes pour rester en position de force au championnat du monde."

L'EPREUVE EN BREF

42e édition du Rally Catalunya - Plaque tournante : Salou - Surface : asphalte - Total des 16 spéciales (15 en 2005) dont 9 tracés différents : 346.43 km chronométrés.

ETAPE 1 PortAventura / PortAventura, vendredi (137.25 km) : 6 spéciales (08h28 - 18h15)

ETAPE 2 PortAventura / PortAventura, samedi (111.36 km) : 6 ES (08h38- 18h00)

ETAPE 3 PortAventura / PortAventura, dimanche (97.82 km) : 4 ES (08h35- 12h00)

PNEUMATIQUES

75 pneus par pilote doivent être &lsquonominés" le 20 mars (deux dessins de bande de roulement autorisés). En course, 50 pneus de ce quota pourront être utilisés.

CHASSIS ET MOTEUR

-"Constructeurs 2" : le package éventuellement utilisé au Mexique (manche 3) doit servir en Catalogne (manche 4). Cela conformément au règlement : un ensemble doit être employé lors de deux engagements consécutifs d'une équipe.

NOUVEAU

Parcours : création de la spéciale "Margalef / la Palma d'Ebre"

Subaru : Sarrazin (FRA) nominé. Ford BP : évolution moteur. Ford Stobart : Latvala nominé. Skoda RedBull : Panizzi (FRA) nominé.

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES ET DIFFICULTES

La première manche purement "asphalte" 2006 est d'une facture classique : les équipages retrouvent avec souvent beaucoup de plaisir ce défilement rapide du paysage de la Costa Daurada (Côte Dorée), sur un ruban souvent lisse et spacieux. Un appel aux sensations d'un circuit.

Premier piège : l'envie de couper les cordes dans les virages, où nichent de véritables fossés tant la dénivellation est brutale entre le bas-côté et la route. Deuxième piège : la tentation pour le pilote d'attaquer dans le second passage de spéciale comme il l'avait fait en matinée, en négligent la terre, le gravier, la poussière ou les pierres charriés par les autos.

LES 5 DERNIERS VAINQUEURS

2001 Auriol (Peugeot 206), 2002 Panizzi (Peugeot 206), 2003 Panizzi (Peugeot 206), 2004 Märtin (Ford Focus), 2005 Loeb (Citroën Xsara)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2006

1-Loeb (FRA/Citroën) 26 pts, 2-Grönholm (FRA/Ford) 21 pts, 3-Stohl (AUT/Peugeot), 4-Solberg (NOR/Subaru) 8 pts, 5-Gardemeister (FIN/Peugeot) 6 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2006

1-Citroën Kronos 34 pts, 2-Ford BP 30 pts, 3-Peugeot Norway 21 pts, 4-Subaru 20 pts, 5-Ford Stobart 9 pts

0
0