Citroën bride Loeb

Citroën bride Loeb
Par AFP

Le 07/11/2003 à 18:44Mis à jour

Invité à privilégier le titre constructeurs, Sébastien Loeb (Citroën Xsara) a sans doute abandonné ses prétentions dans la course au titre mondial pilotes face au Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza) après la 3e spéciale du rallye de Grande-Bretagne,

Le Français venait pourtant d'effectuer une formidable démonstration, de réaliser deux temps scratches (ES2 et ES3), de prendre les commandes de la course. Même Solberg se montrait impressionné par la maestria de son rival. "Quand j'ai vu ses traces, je me suis dit que c'était fou. Que je devais rester prudent", indiquait alors le Norvégien. Mais voilà...

"Carlos a été déconcentré par le problème d'incendie survenu sur la nouvelle caméra embarquée installée par la BBC, pestait Guy Fréquelin, directeur de Citroën Sport. Ils ne l'avaient même pas testée avant. C'est inadmissible. Si la BBC s'en mêle, ils vont finir par nous faire perdre le Championnat."

Fréquelin : "Pas le choix"

Perdre le Championnat constructeurs, voilà quel était le problème pour Citroën. Peugeot avait beau être orphelin de Gronholm, la meilleure chance du Lion, le "cousin", la peur tenaillait soudain le clan du chevron.

"J'en ai parlé avec M. Satinet (directeur Citroën), je n'ai pas le choix. Je dois privilégier le titre constructeurs. C'est la situation la plus difficile que j'ai jamais eu à gérer ", déclarait Fréquelin..

"Je suis un peu plus crispé que sur les premières spéciales, expliquait le pilote français à l'arrivée au parc d'assistance après la 5e spéciale. Au départ ce matin, on savait qu'il n'y avait pas trop de questions à se poser, il fallait être devant tout simplement. Maintenant, il faut être devant mais il faut aussi être sur la route absolument pour le titre constructeurs. C'est donc un peu plus difficile de rouler libéré."

Loeb langue de bois

Loeb semblait gêné. Devant l'insistance du petit groupe installé face à lui, le pilote finissait par reconnaître que, oui, il avait reçu des consignes de "prudence".

0
0