Les déclarations de l'étape 3

Les déclarations de l'étape 3
Par Eurosport

Le 07/06/2004 à 08:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 3 du Rallye de Grèce, dimanche. Au programme : Solberg, Lapworth (Subaru), Loeb, Fréquelin (Citroën), Rovanperä, Provera (Peugeot), Duval, Wilson (Ford), Panizzi (Mitsubishi)...

David Lapworth (Subaru, directeur général) : "Petter a contrôlé la situation tout le week-end, et même si quelques obstacles se sont mis sur notre chemin, il n'a jamais hésité. Mikko doit aussi être encourage par sa performance. Sans l'accident malheureusement samedi, je pense qu'il aurait pu finir dans le top 6 et son premier podium n'est qu'une question de temps."

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "Un pilote possédant son palmarès (Carlos Sainz) relégué à plus de quarante minutes aurait pu avoir envie d'arrêter là. Cette idée ne l'a même pas effleuré. Grâce aux points qu'il assurait, Sébastien a pu attaquer librement. La deuxième place conquise est aussi un peu la sienne ! Nous avons ainsi 'engrangé' des points précieux. Et je note avec satisfaction qu'en performance pure, nous sommes comme je l'espérais dans le groupe de tête."

Harri Rovanperä (Peugeot 307, 3e à 28.3 sec) : "C'est un bon résultat même si je n'étais pas totalement en confiance tout au long de l'épreuve. Hier, et ce matin, mes sensations n'étaient pas excellentes dans les portions bosselées. Le coté positif est que la 307WRC est à la fois fiable et rapide, et il est évident que nous avons les moyens de nous battre en tête. Je pense que nous sommes en bonne position pour le prochain rallye de Turquie, que j'ai mené un temps l'an dernier, et j'espère obtenir un résultat encore meilleur qu'ici."

François Duval (Ford Focus, 4e à 2 min 19.4 sec) : "Dans la première spéciale dimanche matin (ES17), quand on a vu les partiels de Loeb, on a préféré lever le pied et terminer le rallye."

Malcolm Wilson (Ford BP, directeur) : "François a très bien piloté, en vrai professionnel consideant la quantité de nouvelles spéciales qu'il disputait. Il est parti sur un bon rythme et a continué d'être impressionnant. Markko (Märtin) a accompli des tests intéressants pous nous lors des deux derniers jours, ce qui est important pour la prochaine manche, en Turquie, courue dans des conditions similaires,"

Gilles Panizzi (Mitsubishi, 10e à 19 min 21.4 sec) : "L'après-midi a évidemment été décevant pour les ingénieurs et les mécaniciens, mais je me suis battu pour eux pour ramener la voiture à l'arrivée. Je suis très content de marquer des points Constructeurs pour Mitsubishi. Notre performance a évidemment été meilleure qu'à Chypre et je suis content de finir une épreuve aussi dure. Je sens un regain."

0
0