From Official Website

Van Dalen : "Un surcroît de travail"

Van Dalen : "Un surcroît de travail"
Par Eurosport

Le 28/05/2006 à 01:25Mis à jour

Pour Marc Van Dalen, patron de Kronos Racing, le retour du Rallye de Grèce à son parcours des années 90 impose une remise en question totale de la part des équipes.

Vous étiez comblé à l'arrivée du Rallye de Sardaigne...

Le début de course en Sardaigne n'était pas en votre faveur. Inquiétant ?

M.V.D. : Inquiétude, non. Prise en compte, oui, certainement ! Avant de l'analyser, je dirais que la performance de Marcus nous est utile : elle permet de parer à tout relâchement de notre part. Au cas où nous aurions tendance à nous croire les plus beaux, à imaginer que 'c'est fait', voilà une bonne 'piqûre de rappel'... Nos concurrents ont travaillé, Marcus a été très agressif, les observateurs ont noté qu'il prenait grand soin d'utiliser les traces de Seb dans les phases de motricité et de freinage. Le rapport des forces à ce moment là n'était plus celui de l'Argentine. Quel sera celui de l'Acropole ? Quelle 'taxe du balayeur' pour Seb vendredi ? Sur un terrain inconnu, bien malin qui peut le dire. Nous avons réfléchi et travaillé depuis la Sardaigne. Nous espérons jouer la victoire. Mais dans un championnat très long, chacun connaît des temps forts et de temps qui le sont moins. Il faut exploiter au maximum les premiers, savoir viser les 'gros points' lorsque la réussite est moindre...

Comment jugez-vous le fait qu'un rallye, comme l'Acropole, soit entièrement 'redessiné' ?

0
0