Porto Cervo verbatim

Porto Cervo verbatim
Par Eurosport

Le 30/09/2004 à 14:00Mis à jour

Impressions de pilotes du championnat du monde WRC avant le Rallye d'Italie, qui passe cette année d'une configuration 'asphalte' à une configuration 'terre'. Au programme : Loeb, Sainz, Fréquelin (Citroën), Märtin (Ford), Grönhölm, Rovanperä, Provera (Pe

Carlos Sainz (Citroën Xsara), désigné par Sébastien Loeb comme le favori de ce Rallye d'Italie 'terre' : "Quand la route est étroite, je ne suis pas le seul à être rapide ! Il [Sébastien Loeb] compte lui aussi parmi les favoris, au même titre que Marcus, Markko et Petter. Bien sûr, j'apprécie beaucoup les conditions de route étroites et donnerai de toute façon le maximum..."

Markko Märtin (Ford Focus) : "Il y a deux rallyes, au Japon, une autre nouvelle épreuve, j'ai lutté avec mes notes lors des deux premières étapes. Je ne veux pas répéter cela."

Harri Rovanperä (Peugeot 307) : "Ma connaissance du parcours ne m'offrira cependant qu'un avantage très relatif (ndlr : vainqueur hors Mondial en 2003). L'édition 2004 ne comportera en effet que douze kilomètres identiques à l'an dernier ! Si le tracé reste dans la lignée de l'édition 2003, il devrait être rapide, étroit et très technique, plutôt difficile en somme. Toute l'équipe a encore beaucoup travaillé pour cette course. J'espère que nous pourrons recueillir le fruit de ces efforts car il est vrai que la réussite n'a pas souvent été de notre côté ces derniers temps."

Corrado Provera (Peugeot Sport, directeur) : "Les temps des essais sont encourageants. Les pilotes qui partent un peu en arrière devraient être avantagés. La 307 a prouvé qu'elle était bonne partout. Si la voiture gagnait, on ne serait pas surpris".

Fiorenzo Bivio (Pirelli) : "Ce sera un rallye différent de celui de Chypre. Là-bas, cela avait été dur pour les mécaniques, d'autant qu'il faisait chaud. Ici on va utiliser des pneumatiques adaptés pour les terrains de moyenne vitesse, avec un revêtement de terre plus meuble vendredi."

0
0