From Official Website

Loeb, référence absolue

Loeb, référence absolue
Par AFP

Le 03/09/2006 à 16:00Mis à jour

Double champion du monde en route pour un 3e titre consécutif, recordman des victoires, Sébastien Loeb (Citroën) est bien le meilleur rallyman du monde.

Mission accomplie, avec la manière, en attendant un troisième titre mondial consécutif qui se profile de plus en plus précisément à l'horizon. Pour l'instant, le score est quasi-parfait : 7 victoires et 4 deuxièmes places en 11 courses, grâce aussi à son fidèle copilote monégasque, Daniel Elena. "Je me nourris surtout du plaisir de la victoire, sinon ce n'est pas intéressant. C'est ce qui me donne envie de rouler", répète souvent Loeb. Au Japon, dans des conditions piégeuses pour tout le monde... sauf lui, le Français a eu envie de rouler, et même de rouler très vite.

Sumotori du rallye

D'ailleurs il n'avait pas le choix car son rival préféré, le Finlandais Marcus Grönholm (Ford Focus), deux fois champion du monde, comme lui, mais seulement 22 victoires au compteur, lui a fourni une réplique extraordinaire, comme souvent cette saison.

Grönholm a tout tenté, jusqu'à dimanche matin, quand il a repris 20 secondes à Loeb entre l'ES22 et l'ES26, après une courte pause en milieu de matinée au parc d'assistance d'Obihiro. Au final, il ne lui aura manqué que cinq secondes, mais il sait o il les a perdues, samedi, et surtout il sait pourquoi.

Sacré en Turquie ?

"Cette 27e victoire de Seb est srement sa plus belle, car il a vraiment fallu aller la chercher", a commenté, admiratif, le Norvégien Petter Solberg (Subaru Impreza), 8e seulement au terme d'un week-end pourri, encore un.

Pour l'anecdote, c'est au Japon que Loeb avait conquis l'an dernier son deuxième titre mondial, grâce à une deuxième place derrière... Grönholm, alors sur Peugeot 307. Et c'était l'un des rares rallyes, avec la Finlande et la Grande-Bretagne, qui manquait encore à son palmarès à rallonge.

Au classement général, Loeb compte à nouveau 33 longueurs d'avance sur son grand rival, comme avant la victoire de Grönholm en Finlande, fin aot. S'il continue au même rythme, ce qui est fort probable, l'Empereur Sébastien III sera sacré dès le Rallye de Turquie, en octobre.

0
0