Citroën Racing

Loeb vise le grand chelem

Loeb vise le grand chelem
Par Eurosport

Le 15/08/2010 à 13:47Mis à jour Le 19/08/2010 à 12:16

Invaincu depuis l'intégration du Rallye d'Allemagne au Championnat du monde des rallyes en 2002, Sébastien Loeb (Citroën WRT) ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. En décrochant une 8e victoire dimanche, l'Alsacien creuserait un écart (définitif ?) sur ses adversaires au classement général.

Le Rallye d'Allemagne est toujours un rendez-vous particulier pour Sébastien Loeb (Citroën WRT). Pas seulement parce qu'il y est invaincu depuis 2002, soit sept victoires consécutives - l'épreuve ne faisait pas partie du calendrier en 2009 - mais aussi parce que c'est là que l'équipage de la Xsara WRC a remporté sa première victoire. D'aucuns diront qu'il avait remporté le Rallye de Monte-Carlo quelques mois plus tôt. Mais s'il avait bien franchi la ligne d'arrivée en vainqueur, il fut ensuite déclassé à la suite d'une erreur de son écurie.

Huit ans plus tard, le tandem Citroën-Loeb tient toujours bon et le désormais sextuple champion du monde aime toujours autant le Rallye d'Allemagne. "Je me suis toujours bien senti sur ce rallye et cela m’a toujours bien réussi. Une huitième victoire consécutive en Allemagne est évidemment mon objectif", affirme le leader du classement général avec respectivement 48 et 61 points d’avance sur Sébastien Ogier (Citroën Junior), de retour dans le Junior Team et Jari-Matti Latvala (Ford WRT), récent vainqueur en Finlande.

S'ils sont mathématiquement ses plus sérieux concurrents, Loeb n'en oublie pas pour autant les autres pilotes Citroën. "Trois autres très bons pilotes disposent aussi d’une C4 WRC, la meilleure voiture actuelle. Cela veut dire qu’il faudra se battre au volant pour les devancer ! C’est un rallye intéressant, car les trois étapes sont très différentes. Les spéciales des vignes mosellanes n’ont rien à voir avec celles du camp militaire de Baumholder. Si la météo s’en mêle, comme c’est souvent le cas, cela promet une course animée et incertaine." Dès mardi, les équipages ont débuté les reconnaissances autour de Trêves, qui accueille une nouvelle fois le parc d'assistance. Celles-ci se sont poursuivies mercredi avant les premières spéciales prévues vendredi matin.

0
0