Etape 1: Déclarations

Etape 1: Déclarations
Par Eurosport

Le 05/10/2007 à 20:35Mis à jour

Impressions recueillies à l'issue de l'étape 1 du Rallye d'Espagne, vendredi.

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 1er) : "Sous la pluie, notre choix n'était pas optimal. Dans l'ES6, nous avons bien su gérer ce handicap, creusant un écart qui commence à être intéressant sur Marcus Grönholm. Cela a été un vendredi riche en évènements, mais autant la voiture que l'équipe, nous sommes parvenus à passer à travers les embûches. Le bilan est, pour le moment, très encourageant, mais c'est encore long.

Dani Sordo (Citroën WRT, 2e) : "Notre étape aussi a été positive. La dernière spéciale a vraiment été compliquée à parcourir, mais je suis content d'y avoir encore augmenté mon avance sur Marcus. Même si le plus important n'est pas là, je retiens d'avoir occupé pour la première fois de ma carrière la tête d'un rallye du Championnat du Monde, lors de "mon épreuve". Cela restera un grand moment même si, je le répète, l'important est surtout d'être devant Grönholm dimanche.

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Voilà une difficile étape de franchie. L'ensemble de l'équipe Citroën a effectué un travail remarquable pour éviter les pièges et permettre ce doublé provisoire. Nos équipages ont aussi réussi de superbes performances confirmant la compétitivité de notre C4. Ils devancent Marcus Grönholm ce qui, dans l'optique du Championnat, est, pour le moment, une bonne opération. Je reste malgré tout prudent, nous ne sommes pas encore à la moitié du rallye.

Marcus Grönholm (Ford WRT, 3e) : "J'ai l'impression que je peux sortir de la route à chaque virage. J'ai besoin de me focaliser sur les points plutôt que de faire la chasse à Loeb sous la pluie avec des mauvais pneus. Je n'ai eu aucun feeling avec la voiture sous le mouillé. Par contre la voiture était bien équilibrée sur le sec mais la pluie est arrivée 15 minutes trop tôt. Je hais ce temps et j'espère que demain ce sera sec pour que je puisse mettre la pression dur Sébastien".

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 4e) : "En tout début de rallye, sur une route mouillée je n'avais aucune confiance. J'étais 7 secondes plus lent que Marcus sur les quatre premiers kilomètres. C'est plus de ma faute qu'autre chose. Je me suis beaucoup mieux senti dès que l'asphalte s'est asséchée. C'est difficile de trouver le bon set-up dans ce genre de conditions mixtes. Maintenant je dois maintenir la pression, pour garder François Duval derrière moi. C'est important pour le championnat constructeurs et pour Marcus."

0
0