Citroën Communication

Loeb ne s'arrête pas

Loeb ne s'arrête pas
Par AFP

Le 03/10/2008 à 20:00Mis à jour

Sur son terrain de jeu favori, Sébastien Loeb (Citroen WRT) n'a laissé que des miettes à ses adversaires en signant les six temps "scratch" de la première journée du Rallye d'Espagne. Seul son coéquipier Dani Sordo a limité les dégâts en pointant à une qu

Les Citroën C4 de Sébastien Loeb et Dani Sordo, dominateurs pendant toute la première journée, ont marqué leur territoire et menaient largement le rallye de Catalogne vendredi soir devant les Ford Focus de François Duval et Mikko Hirvonen. "On a réussi à creuser mais il a vraiment fallu se battre, à coups de dixièmes et de secondes, pour réussir cet écart. Je suis bien dans la voiture, elle est bien équilibrée et on a roulé dans un gros rythme ", a dit Loeb à son retour au parc d'assistance de Port Aventure. Avec 15 secondes d'avance sur Sordo après 130 km de spéciales, et surtout une quarantaine de secondes sur les deux Ford officielles, le quadruple champion du monde, auteur de six temps scratch sur six, a fait tout ce qu'il fallait, et même un peu plus, pour assommer la concurrence.

Duval "àbloc"

Plus grave pour l'intérêt du rallye, les Ford de Duval et Hirvonen ont encaissé une première addition de 41 secondes pour le Belge, 3e, et de 44 secondes pour le Finlandais, 4e. "Ce matin je n'avais pas les bons réglages, alors j'ai fait quelques changements à midi sur les amortisseurs mais cela n'a pas suffi", a regretté Hirvonen. "On est à bloc et il a déjà 40 secondes d'avance, c'est beaucoup", a résumé Duval. "Sur la Focus version 08, il y a un peu plus de puissance moteur que sur la version 07, mais il n'y a pas un monde, peut-être 5% de plus ". "C'est frustrant", a ajouté son coéquipier, Patrick Pivato, "parce qu'au moins une des deux Ford devrait être en train de se battre avec les Citroën, et pas pour la troisième place".

Les pneus ne sont pas une explication non plus, car les Ford et les Citroën ont roulé toute la journée avec les mêmes gommes "Hard" de chez Pirelli. "Avec ces nouveaux pneus, le comportement de la voiture est légèrement différent, c'est un peu plus flou au niveau du train avant. Je me suis appliqué à ne pas prendre les cordes des virages, pour éviter une crevaison", a indiqué Loeb, invaincu en Espagne depuis 2005 inclus. Et rien ne dit que ça va changer.

Parti vendredi matin en pneus "Soft", Petter Solberg, lointain 5e, pointait vendredi soir à une minute et 47 secondes de Loeb. Un gouffre que la nouvelle Impreza, plus douée pour la terre que pour l'asphalte, ne risque pas de combler cette saison. Des essais sur bitume étaient prévus en septembre, en prévision de la Catalogne et la Corse, mais ils ont été annulés. Un autre pilote Citroën a marqué son territoire vendredi, le jeune Sébastien Ogier largement en tête de la catégorie Junior-WRC sur sa petite C2. Comme son illustre aîné, Ogier se rapproche d'un titre mondial.

0
0