Ford WRT

Hirvonen, deux ans après

Hirvonen, deux ans après
Par Eurosport

Le 18/10/2011 à 15:23Mis à jour Le 18/10/2011 à 15:33

Il y a deux ans, Mikko Hirvonen (Ford WRT) laissait échapper le titre mondial pour un point. Le Finlandais ne veut pas revivre pareille désillusion en 2011. Pour cela, il n'a pas le choix : "Il faudra tout donner et prendre des risques", reconnait-il. Le titre est à ce prix.

Avec 196 unités à deux rallyes de la fin de la saison, Mikko Hirvonen (Ford WRT) trône en tête du Mondial, à égalité de points avec Sébastien Loeb (Citroën WRT). Régulier à défaut d'être flamboyant depuis l'ouverture du championnat en Suède, le Finlandais reste en lice pour accrocher un premier titre Mondial. A 31 ans. "Je ne me sens pas nerveux, a-t-il confié. Je me sens assez confiant et détendu. Je n'ai rien à perdre." A part le titre mondial qui lui a déjà échappé en 2009. Un épisode resté douloureux pour le pilote de Jyväskylä. "Ça a été un véritable crève-cœur de rater le titre pour un point après 12 manches et des milliers de kilomètres autour du monde, s'est souvenu Hirvonen. Je ne veux pas revivre ça."

Pour cela, le Finlandais sait qu'il va devoir changer de stratégie. "Nous devrons rouler à fond, a-t-il poursuivi. Nous n'avons pas effectué de tests en Espagne mais je me sens bien. La situation sera bien différente de la France et je m'attends à me battre davantage et prêt à attaquer." Sur le podium en Espagne en 2005, 2008 et 2009, Hirvonen n'est pas un novice des routes catalanes. Il pourra en plus s'appuyer sur son échec de 2009 pour tenter de rebondir. "L'expérience que j'ai acquise il y a deux ans va m'aider même si je ne vais pas tout changer - excepté l'issue finale."

Pour ce qui est des changements, l'itinéraire du rallye a lui été modifié par rapport à 2009. Depuis l'année dernière, il est composé d'une première journée terre avant deux étapes asphalte. "J'aurai un petit avantage sur Loeb en terme de position le premier jour (Hirvonen s'élancera derrière le Français, ndlr). J'aurai une grosse opportunité et je dois en profiter un maximum. Il faudra tout donner et prendre des risques. Aucun de nous ne peut se permettre d'assurer." Le titre mondial est à ce prix. Et le pilote qui s'imposera en Espagne prendra un avantage certain avant le dernier rallye de la saison. Hirvonen l'a bien compris. "Pour remporter le championnat, il faut essayer de gagner les deux dernières épreuves, a-t-il conclu. Si nous pouvons gagner en Espagne, ça sentirait vraiment bon avant la finale en Grande-Bretagne..."

0
0