Citroën Communication

Loeb sans rival

Loeb sans rival
Par AFP

Le 31/01/2009 à 14:45Mis à jour

Leader sur le qui-vive, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a signé cinq scratches en six spéciales, samedi. Dani Sordo (Citroën WRT) est resté à plus d'une minute et Miko Hirvonen (Ford WRT), 3e, s'est éloigné à 2 min 30.9 sec.

Sébastien Loeb a creusé l'écart sur Dani Sordo, désormais 2e à 1 minute 9 secondes, et les Citroën C4 officielles occupaient toujours les deux premières places du rallye d'Irlande, samedi soir à Sligo, après les six épreuves spéciales bien arrosées de la 2e journée.

Les 133 km chronométrés de samedi n'ont rien changé puisque Loeb a continué à aligner les temps scratch: cinq sur six disponibles (ES9 à ES11, puis ES13 et ES14), en continuant à creuser l'écart sur ses rivaux. Sauf dans l'ES12 où un petit passage dans l'herbe très verte de ce coin d'Irlande lui a coûté une poignée de secondes.

Le vice-champion du monde 2008 pointait samedi soir à deux minutes et demie de Loeb mais ne se donnait "aucun espoir" de revenir à la régulière sur les C4 d'usine. Quant à Jari-Matti Latvala et Urmo Aava, sortis vendredi, ils ont repris la course sans viser autre chose que quelques points au championnat.

48e victoire en vue

"Sur un freinage raté (dans l'ES9), on s'est posés bêtement sur un petit talus, mais rien de grave", a raconté le champion du monde Junior-WRC. "On a galéré pour repartir et ma portière ne se refermait plus, alors j'ai dû faire toute la deuxième moitié de spéciale en la tenant d'une main". Bilan : deux grosses minutes perdues et encore de l'expérience gagnée, à la dure.

"Ici il y a énormément d'informations à mettre dans les notes et il est normal qu'on en oublie quelques-unes", a expliqué Ogier. Sa glissade a fait les affaires de Chris Atkinson (ex-Subaru). Très constant et de plus en plus performant, l'Australien a commencé à comprendre le fonctionnement de la C4 et visera dimanche la 4e place d'Henning Solberg (Ford Focus).

"Heureusement qu'on a ces pneus neige, sinon ce rallye serait un désastre", a souri Atkinson, 29 ans, néo-membre du Citroën Junior Team. Dimanche, il ne devrait pas en avoir besoin car la météo annonce le retour du beau temps. Un peu de soleil serait le bienvenu pour éclairer la 48e victoire, de plus en plus probable, du grand maître du WRC.

0
0