On n'arrête plus Ott Tänak ! Sur la lancée de sa victoire huit jours plus tôt en Finlande, l'Estonien a signé son troisième succès de la saison dimanche au rallye d'Ypres où il aura été l'un des seuls favoris à éviter les pièges des routes étroites du Westhoek flandrien. Le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota), qui termine loin au classement mais empoche les 5 points de la victoire dans la dernière "Power Stage", conserve la tête du classement provisoire du championnat du monde après 9 manches sur 13.
"C'était déjà une surprise de m'imposer en Finlande, ce l'est tout autant ici car il reste pas mal de choses à améliorer pour aller encore plus vite", s'est félicité le pilote de 34 ans, champion du monde WRC en 2019, qui a signé en Belgique le 17e titre de sa carrière. Là où les Rovanperä, Neuville, Breen, Greensmith et Fourmaux sont tous sortis de la route, Tänak est bien resté scotché à l'asphalte belge pour finalement s'imposer avec un avantage de cinq secondes sur le Britannique Elfyn Evans (Toyota). Le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota) a complété le podium à plus d'une minutes et 41 secondes.
Rallye de Belgique
Tänak profite de l'abandon de Neuville pour prendre les commandes
20/08/2022 À 17:08
La spectaculaire bataille pour la quatrième place a été remportée par le Suédois Oliver Solberg (Hyundai) après un joli duel face à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford) violemment sorti dans un virage de l'avant-dernière spéciale. Une mauvaise habitude pour le Français déjà gravement accidenté il y a un an sur ces mêmes routes.

Cinq voitures sur dix dans le décor

Ce rallye d'Ypres fut celui de tous les pièges pour les cadors de l'épreuve: cinq des dix WRC1 sont sorties de la route ! Parmi eux Kalle Rovanperä et le Belge Thierry Neuville (Hyundai), victorieux en Belgique il y a un an devant ses supporteurs. Malgré sa connaissance du terrain, le pilote belge a glissé dans un virage à gauche recouvert de poussière dans l'ES15 samedi alors que jusqu'à cette faute il gérait parfaitement "son" rallye.
"C'est probablement l'une des plus grosses déceptions de ma carrière. Ici, devant mes fans que je voulais remercier par une victoire et alors que je menais", a pesté Neuville toujours en quête d'un succès en 2022.Le Belge voulait toutefois retenir du "positif" en évoquant une "Hyundai de plus en plus rapide" même si le classement constructeurs reste largement dominé par Toyota.
De son côté, Rovanperä a commis sa première erreur cette saison en effectuant une impressionnante série de tonneaux dès la 2e spéciale vendredi, alors que lui aussi occupait la tête au moment de son erreur. Le patron de Toyota, l'ancien pilote Jari-Matti Latvala, tout en pointant "une erreur" de son pilote, ne lui en tenait toutefois pas rigueur.
Vivre une saison sans commettre de faute, ce n'est tout simplement pas possible
"Vivre une saison sans commettre de faute, ce n'est tout simplement pas possible. Kalle est en outre très jeune (21 ans, ndlr) et ce qu'il réalise à son âge est simplement extraordinaire", a déclaré Latvala. Rovanperä est en effet bien parti pour devenir le plus jeune pilote sacré en WRC. Avec déjà cinq succès et une deuxième place cette saison, il occupe la tête du championnat avec une belle marge: 203 points pour 131 à Tänak, son dauphin.
Le prodige finlandais aura l'occasion de reprendre sa marche en avant du 8 au 11 septembre au rallye de l'Acropole, en Grèce. Le rallye des dieux que le Français Sébastien Loeb, nonuple champion du monde, rehaussera de sa présence au volant d'une Ford.
Le classement après les 20 spéciales (281,58 km chronométrés) :
1. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Hyundai) en 2 h 25:38.9
2. Elfyn Evans-Scott Martin (GBR/Toyota) à 5.0
3. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Toyota) à 1:41.6
4. Oliver Solberg-Elliot Edmondson (SWE-GBR/Hyundai) à 3:28.5
5. Takamoto Katsuta-Aaron Johnston (JPN-IRL/Toyota) à 6:06.1
6. Stéphane Lefebvre-Andy Malfoy (FRA/Citroën) à 9:45.7, 1er en WRC2
7. Andreas Mikkelsen/Torstein Eriksen (NOR/Skoda) à 10:03.8 (WRC2)
8. Yohan Rossel-Valentin Sarreaud (FRA/Citroën) à 10:54.8 (WRC2)
Rallye de Belgique
Neuville solide leader, matinée cauchemardesque pour Ford
20/08/2022 À 12:33
Rallye de Belgique
Neuville mène la danse à domicile, grosse frayeur pour Rovanperä
19/08/2022 À 13:25