Loeb: "La 50e victoire, un joli cap"

Loeb: "La 50e victoire, un joli cap"
Par AFP

Le 13/03/2009 à 06:35Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën), trois fois vainqueur à Chypre en quatre participations, vise la 50e victoire de sa carrière en WRC, qu'il compare à "un joli cap à passer" mais dont il ne fait pas "une priorité", ce week-end à Limassol.

Comment abordez-vous ce cap des 50 victoires en WRC ?

Sebastien Loeb : "C'est un joli cap à passer mais ce n'est pas non plus ma priorité. Je ferai les comptes le jour où j'arrêterai ma carrière. Quant à Daniel (Elena, son copilote), ce qu'il attend surtout c'est la 51e victoire... Aujourd'hui, les rallyes sont tellement serrés qu'on est obligé d'attaquer si on veut rester au contact, donc autant rester devant. J'ai gagné trois fois ici (2004 à 2006, ndlr), deux fois sur la fiabilité et une fois parce qu'on m'avait offert la victoire: Marcus (Grönholm) avait gagné mais avait été déclassé. Traditionnellement, les Ford sont bien aussi sur ce type de terrain, donc ça risque d'être une belle bagarre."

Que pensez-vous du retour à un rallye mixte, avec des pneus terre pour l'asphalte des six spéciales de vendredi ?

S.B. : "Je ne sais pas si c'est une bonne idée mais il faut s'y adapter et pour l'instant ça ne se passe pas trop mal. Ça ne va pas très vite, on n'a pas beaucoup de grip, ça freine tôt et ça glisse beaucoup, mais ce n'est pas trop désagréable et c'est pareil pour tout le monde. Comme on est dans une période de réduction de budgets, cela évite aussi de devoir changer les suspensions et les freins le vendredi soir. Ce n'est pas facile pour tout le monde donc il faut l'accepter, c'est comme ça".

Quelle va être votre stratégie ?

S.B. : "Il n'y aura pas vraiment de stratégie. Il y a plus d'inconnues que d'habitude, aussi à cause du changement de date. On a eu de la boue pendant les reconnaissances et la boue ici à Chypre est très glissante, très piégeuse. Il n'y a absolument pas d'adhérence, alors ça peut être un rallye très difficile. Ce n'est pas la peine de se poser 10 000 questions parce que je serai le premier sur la route vendredi, et donc le premier à finir la dernière spéciale du jour. Si les autres veulent se caler juste derrière moi, ils peuvent le faire et je serai obligé de balayer le samedi. Si c'est sec, ce sera un gros handicap".

0
0