Loeb déplace les foules

Loeb déplace les foules
Par Eurosport

Le 03/10/2010 à 23:01Mis à jour Le 03/10/2010 à 23:17

Vainqueur du Rallye de France chez lui en Alsace, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a suscité un élan populaire sans précédent. Avec la perspective de voir leur champion décrocher un 7e titre mondial, les fans de l'Alsacien s'étaient déplacés par milliers. "Du jamais vu", selon Olivier Quesnel.

Il est des champions que l'on admire de loin, qui paraissent inaccessibles et froids. Et il y en a d'autres qui attirent, suscitent l'admiration et le respect. Sébastien Loeb (Citroën WRT) fait assurément partie de cette deuxième catégorie. Sur ses terres, le champion alsacien a fait l'unanimité auprès de ses supporters. Des fans présents par milliers dès les premières spéciales vendredi et qui ont accompagné l'as de Citroën tout au long des trois jours de course. Signe de cet engouement maximal, les organisateurs ont été contraints d'annuler l'avant-dernière ES du Rallye de France (19). Trop de spectateurs étaient présents sur le bord de la chausée et la sécurité n'était plus assurée.

Des reconnaissances du début de la semaine dernière aux épreuves spéciales en passant par le parc d'assistance au pied du Zénith de Strasbourg, on comptait des centaines de drapeaux bleu-blanc-rouge, des casquettes à l'effigie de Citroën ou des klaxons ponctuant chaque passage de Loeb. Tous n'en avaient que pour leur héros. "Tout le week-end Sébastien a été sollicité par des fans qui avaient parfois fait beaucoup de kilomètres pour avoir un autographe ou une photo", soulignait Daniel Elena, le copilote du désormais septuple champion du monde, qui a parfois dû jouer des coudes pour aider son pilote. "Heureusement il gère bien, sinon j'aurais été obligé de pousser tout le monde et je l'aurais attrapé par le col !", souriait-il.

Quesnel : "On se serait cru au Tour de France"

AFP

Mais celui qui résumait peut-être le mieux l'impression laissée au cours de la 11e manche du Mondial, c'est certainement Dominique Heintz, l'ouvreur et l'ami de Sébastien Loeb. "Quand je vois tous ces gens présents pour Seb, j’ai l’impression de revivre la victoire de l'équipe de France de football en 1998 sur les Champs-Elysées", se remémorait-il. Dans vos commentaires publiés sur le site, vous relevez également la grosse ambiance à l'issue de la dernière spéciale disputée dans son village natale pour fêter "le meilleur", selon kane68. "Jamais je n'oublierai le triomphe devant la mairie de Haguenau ! C'était énormissime (sic) ! Il s'est frayé un chemin dans la foule gigantesque avant de prendre la route pour Strasbourg", relevait, de son côté, TheMickael. Et Olivier Quesnel, le directeur de Citroën, de conclure : "(toute) l'Alsace était là pour Sébastien Loeb, une légende !"

AFP

0
0