Citroën Racing

Loeb en route pour le titre

Loeb en route pour le titre
Par Eurosport

Le 02/10/2010 à 18:00Mis à jour Le 02/10/2010 à 22:59

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a conclu en tête la 2e étape du Rallye de France, samedi. A l'issue des 8 spéciales, l'Alsacien a encore accru son avance sur son dauphin, Dani Sordo (Citroën WRT). Avant la dernière étape, il possède un avantage de plus de quarante secondes. Le titre se rapproche.

Dans des conditions très difficiles, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a une fois de plus fait étalage de son talent, samedi, sur les routes alsaciennes. A domicile, le numéro un mondial a effectué un grand numéro et s'est rapproché un peu plus d'un 7e titre mondial. A la fin de la journée, s'il fallait ne retenir qu'une chose de cette démonstration, il faut alors se pencher sur le résultat de l'ES11, Pays d'Ormont 1.

Sur les 35.48 km de la pénultième ES de la matinée, l'as Citroën a relégué son plus proche adversaire, Dani Sordo (Citroën WRT), à 18.3 secondes. Un gouffre. A l'arrivée de la dernière spéciale, Dominique Heintz, l'ouvreur du pilote, résumait d'ailleurs parfaitement le sentiment général. "La gifle, il l'a mise ce matin, expliquait-il sur France Bleu Alsace. C'est énorme. Lorsqu'il décide de frapper fort, il le fait. Ces adversaires prennent un coup au moral et ensuite, il assure." Même son de cloche du côté d'Olivier Quesnel. "On a revu du grand Seb. Il n'a y que lui qui sait faire ça", déclarait le directeur de Citroën.

Quesnel : "Les jeux sont faits"

Parti samedi matin avec une vingtaine de secondes d'avance sur son équipier Dani Sordo, Loeb doublait son avantage à l'issue des huit spéciales de l'étape 2. Avant la dernière étape, dimanche, il possède à présent 42.8 secondes d'avance sur l'Espagnol. De quoi voir venir. "Les jeux sont faits. L'objet consiste désormais à terminer. Il reste 4 spéciales et un peu plus de 57 km. On est confiant", poursuivait Olivier Quesnel.

Sur une route transformée en piste à cause de la boue ramenée par les concurrents, les dangers étaient grands, samedi. Certains ont perdu gros et pas des moindres. Kimi Räikkönen (Citroën Junior) s'est ainsi fait piéger dans l'ES15 en partant à la faute. Son équipier dans le Junior Team, Sébastien Ogier (Citroën Junior), a également abandonné. Dans un virage à droite dans l'ES13, le Gapençais coupait un peu trop à la corde et cassait un amortisseur. Seul pilote capable de contrer Loeb dans sa quête de 7e titre mondial, Ogier laisse à présent un boulevard à l'Alsacien. "Certes je n'ai plus besoin de gagner le rallye mais avec ces voitures, il est extrêmement difficile de se relâcher. Je vais gérer mon avance mais éviter de me déconcentrer. Avec quarante secondes d’avance, ça s’annonce bien...", lâchait Loeb de retour au parc d'assistance.

L'abandon d'Ogier profitait également à Petter Solberg (Citroën Solberg) qui récupérait de facto la troisième place. Le Norvégien, auteur de deux scratches, devra toutefois se battre jusqu'au bout pour maintenir sa position face à Jari-Matti Latvala (Ford WRT), 4e à 20.0 sec. Enfin, Mikko Hirvonen (Ford WRT) complète le top 5 mais à près de trois minutes trente secondes de Loeb. Dimanche, quatre spéciales restent encore à disputer avant l'arrivée dans les rues d'Haguenau où des milliers de fans ont promis de réserver une immense fête à leur héros.

Citroën Racing

0
0