Citroën Communication

Le titre à portée de main pour Loeb

Le titre à portée de main pour Loeb
Par AFP

Le 04/10/2012 à 10:28Mis à jour Le 04/10/2012 à 10:29

Sébastien Loeb (Citroën WRT) peut s'approprier son neuvième et dernier titre WRC, ce week-end à domicile. Son équipe peut aussi se couronner chez les constructeurs.

Sébastien Loeb et Citroën peuvent sceller ce week-end le sort des championnats du monde WRC pilotes et constructeurs lors du rallye d'Alsace, 11e des 13 manches de la saison de jeudi à dimanche, sur les des routes piégeuses que le Français natif de la région connaît forcément très bien. Loeb, qui a annoncé la semaine dernière son intention de "lever le pied" la saison prochaine en limitant ses apparitions en WRC avant un "rebond" probable dans le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), est parfaitement placé pour décrocher son neuvième titre mondial devant ses supporters. Le dernier de sa carrière, sans doute...

Le pilote Citroën est d'autant plus à l'aise que seul son équipier, le Finlandais Mikko Hirvonen, peut encore le priver des lauriers. Actuellement leader du classement du championnat pilotes, Sébastien Loeb totalise 219 points tandis que Mikko Hirvonen culmine à 158 points. Loeb fera sauter les bouchons de Crémant s'il devance Hirvonen à l'issue du rallye, s'il finit une place derrière Hirvonen, sans que celui-ci ne gagne le Rallye et la Power Stage ou si Hirvonen ne se classe pas dans les huit premiers du rallye. Ce dernier est d'ailleurs fataliste : "Je ne pense plus au titre. L'avance de Seb est telle qu'il est désormais impossible de la battre à la régulière".

Muller en attraction

Hirvonen est en confiance : il y a dix jours, le Finlandais a remporté le Rallye Vosgien, séance d'essais grandeur nature avant l'Alsace, signant au passage sa première victoire pour la marque française dans sa DS3 WRC. Mais il trouvera sur sa route un Loeb d'autant plus motivé que le Français avait été contraint à l'abandon l'an passé, laissant la victoire à son ancien équipier Sébastien Ogier. "J'ai une revanche à prendre", prévient le meilleur pilote du monde en quête d'un 75e succès WRC. Loeb promet du spectacle lors de spéciales "qui sont parmi les plus rapides de la saison".

"Les changements incessants de revêtement rendent l'asphalte difficile à lire. Rien n'est simple en Alsace", prévient Loeb.

Outre Hirvonen, le Français se méfiera des pilotes Ford, de plus en plus compétitifs. Surtout de la Fiesta de Jari-Matti Latvala, vainqueur à la mi-septembre du Rallye de Grande-Bretagne. Le Norvégien Petter Solberg sera aussi un trouble-fête potentiel. "La voiture était parfaitement réglée à Cardiff où je me suis régalé sur les parties glissantes en sous-bois. Cela risque d'être différent en Alsace. Pour gêner Loeb, ce serait bien qu'il pleuve", a déclaré Latvala.

Pour les milliers de spectateurs attendus dans la région de Strasbourg, le Rallye de France sera aussi l'occasion d'encourager un autre Alsacien: Yvan Muller. Le pilote qui vise cette saison en WTCC son quatrième titre de champion du monde, au volant d'une Chevrolet, s'aligne au volant d'une Mini de l'écurie Prodrive, aux côtés de l'Espagnol Dani Sordo. Avec des ambitions selon le directeur technique de l'équipe, Dave Wilcock.

"Yvan a effectué des tests très convaincants ces derniers jours. Je suis convaincu qu'il est capable de réaliser un Top-10", a pronostiqué Wilcock.

0
0