From Official Website

Loeb, la victoire de l'intelligence

Loeb, la victoire de l'intelligence
Par AFP

Le 02/06/2008 à 09:45Mis à jour

En Grèce, Sébastien Loeb (Citroën) a été le seul à savoir adapter sa vitesse à la rudesse du terrain pour signer une nouvelle victoire, qui le remet en première position au classement du Mondial.

"Il y a eu beaucoup de travail en coulisses, de la part des ingénieurs et des mécaniciens, pour que la voiture soit prête avec plusieurs semaines d'avance. Arriver à ce résultat est une belle récompense", a dit un Solberg rayonnant à son retour dans le camp militaire de Tatoi, tout près du village olympique.

Accueilli par ses fans aux cris de "Petter, Petter", comme à la grande époque de son titre mondial (2003), "Hollywood" Solberg a montré que dans cette édition 2008 ressemblant à une longue séance de casse-voitures, usante pour les suspensions, les pneus et les nerfs des pilotes, l'expérience était un atout-maître. "On savait qu'il fallait être raisonnable et certains ont su mieux gérer leur affaire, d'autres moins, c'est ce qui a fait la différence" , a résumé Loeb dimanche soir. "J'ai accepté de perdre du temps et ça a payé", a ajouté le quadruple champion du monde. Il a horreur de lever le pied mais il a compris samedi que c'était le seul moyen d'arriver au bout de ce marathon mécanique.

Ford très secoué

Citroën revient à deux points de Ford au classement constructeurs, grâce aussi à Sordo cinquième d'un rallye qu'il a mené pendant quelques heures samedi matin. Puis le jeune Espagnol n'a pas su préserver ses pneus sur le sol brûlant et perdu tout le bénéfice de ses progrès sur la terre, une surface qu'il maîtrise de mieux en mieux. Loeb a encore un peu de marge.

0
0