Incroyable Loeb

Incroyable Loeb
Par Eurosport

Le 08/05/2010 à 07:18Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a signé six des huit temps scratches de la 2e étape du Rallye de Nouvelle-Zélande. L'Alsacien est remonté à la deuxième place à seulement 5.3 sec de Sébastien Ogier (Citroën Junior).

Relégué à près d'une minute vingt secondes au soir de l'étape 1, Sébastien Loeb (Citroën WRT) a réalisé une performance exceptionnelle, samedi en Nouvelle-Zélande. Le sextuple champion du monde a signé six des huit temps scratches de la deuxième étape et a recollé au leader du rallye, le Français Sébastien Ogier (Citroën Junior).

    Sixième sur la route samedi, Loeb a bénéficié d'une position favorable pour réaliser un sans-faute. D'emblée, le pilote de la Citroën numéro 1 a affiché la couleur. Dans l'ES10, première épreuve chronométrée de la journée, il a laissé ses principaux adversaires loin derrière. La preuve : Petter Solberg (Citroën Solberg), + 15.1 sec, Mikko Hirvonen (Ford WRT), +24.7 sec ! "Nous avons désormais rattrapé le temps concédé lors de notre touchette d’hier !", lâchait Loeb à l'arrivée. Nous avons pris beaucoup de plaisir dans la voiture aujourd’hui. Notre C4 WRC était au top de son potentiel et les routes tout simplement magnifiques."

    Au final, seul Sébastien Ogier est parvenu à suivre le rythme d'enfer imposé par Loeb. Le champion du monde Junior en 2008 a pris la tête du rallye dans l'ES10 et l'a conservée toute la journée. Dimanche l'élève aura en revanche l'obligation d'ouvrir la route et de balayer pour son maître. "Il est important d’être à l’arrivée demain pour engranger un maximum d’expérience sur ce terrain, a déclaré Ogier. Nos concurrents connaissent très bien le parcours de la dernière journée et nous ouvrirons la route. C’est un défi qui s’offre à nous mais nous allons continuer d’attaquer car ce sera la seule façon de défendre notre place !"

    Hirvonen largué

    Avec seulement 5.3 secondes d'avance sur Loeb avant les quatre dernières spéciales, il sera toutefois difficile pour Sébastien Ogier de conserver sa position de pointe. Petter Solberg le sait, lui qui était leader du rallye au matin de l'étape 2. Obligé de balayer toute la journée, le Norvégien a connu une journée compliquée et perdu beaucoup de temps. Dès l'ES10, il rétrogradait ainsi en 3e position au général. A l'assistance de midi il n'était plus que 4e, à 25 secondes d'Ogier, et samedi soir 5e, à 53 secondes.

    Derrière le duo infernal, Jari-Matti Latvala (Ford WRT) et Dani Sordo (Citroën WRT) ont tenté de limiter la casse sur une surface très glissante. "Je ne m'attendais pas à un pilotage aussi difficile sur ces routes, a glissé Latvala à l'arrivée. Ça glissait énormément. Lorsque nous avons effectué les reconnaissances, la surface était humide mais samedi, c'était parfaitement sec et le grip était différent." Son équipier Mikko Hirvonen (Ford WRT) a lui aussi énormément souffert. Le Finlandais est même parti en tête à queue dans la première ES de la journée. "A environ 7 km de l'arrivée de la spéciale, la voiture est sorti large, j'ai fait un tête à queue et je me suis retrouvé dans le mauvais sens. L'arrière de la voiture a heurté un talus et l'impact m'a fait crever", a expliqué 'Hirvo' qui termine cette étape avec plus d'une minute de retard sur Ogier

    Derrière les cinq hommes de tête, les écarts sont conséquents. Matthew Wilson (Ford Stobart), sixième, pointe déjà à plus de trois minutes du leader tandis qu'Henning Solberg (Ford Stobart), septième, est relégué à 5 min 41.4 sec. Dimanche, quatre spéciales totalisant plus de quatre vingts kilomètres sont encore au programme. Loeb, parti à la faute vendredi dans l'ES4, n'espérait plus la victoire mais seulement un podium. Déjà deux fois vainqueur en Nouvelle-Zélande, et trois fois d'affilée cette saison, il est désormais bien parti pour gagner dimanche et augmenter encore son avance sur Hirvonen au championnat.

    0
    0