Citroën Communication

Loeb se sait chassé

Loeb se sait chassé
Par Eurosport

Le 06/05/2010 à 16:14Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën WRT) aborde le Rallye de Nouvelle-Zélande, 5e manche du Championnat du Monde des Rallyes, en position très favorable. Leader avec 40 points d'avance sur son dauphin, l'Alsacien se méfie toutefois de ses adversaires.

Leader incontesté du championnat du monde à l'issue des quatre premiers rallyes de la saison, Sébastien Loeb (Citroën WRT) aborde la 5e manche en position de force. Avec 93 points engrangés sur 100 possible, le sextuple champion du monde semble voler au dessus de ses adversaires. Ces derniers n'ont toutefois pas abdiqué au moment d'entamer le Rallye de Nouvelle-Zélande, vendredi. "Tout est toujours possible", estime ainsi Mikko Hirvonen (Ford WRT), vice-champion du monde en titre. "La voiture marche très bien (...). Il faut faire quelque chose", poursuit de son côté Petter Solberg (Citroën Solberg), deuxième du classement Pilotes.

Au moment d'aborder le deuxième tiers du championnat, plusieurs pilotes espèrent encore faire déjouer Loeb. Le Français est d'ailleurs conscient de la menace venant de ses adversaires. "Ces derniers temps, on était souvent deux à se battre pour le championnat, donc on était forcément un et deux sur la route, on arrivait toujours à s'en sortir. Cette année on est cinq à se battre et sur les cinq il y en a toujours un ou deux qui partent plus loin, donc ça peut faire de grosses différences", explique-t-il.

Loeb : " Les écarts vont être énormes"

Premier sur la route, vendredi, Sébastien Loeb sait que sa position l'handicapera au plus haut point. D'autant que les conditions météorologiques pourraient être défavorables au Français. "La météo n'a pas l'air d'aller dans le bon sens pour moi : pas de pluie le premier jour, donc beaucoup de balayage, et de la pluie après, donc plus de balayage (quand il n'ouvrira plus la route, ndlr). Il y a moyen de perdre énormément de temps. La position sur la route va être fondamentale et les écarts vont être énormes, se compter en minutes, ce ne sera pas des écarts de 15 secondes", ajoute-t-il.

Ford WRT

Deuxième sur la route, Petter Solberg pourrait lui aussi bénéficier d'une position favorable pour réaliser un coup. "Ce sera très glissant mais lors de la deuxième boucle, c'est sûr que ce sera plus difficile pour Loeb et meilleur pour nous", déclare le Norvégien. Jari-Matti Latvala (Ford WRT), Sébastien Ogier (Citroën Junior) et Dani Sordo (Citroën WRT), respectivement 4e, 5e et 6e au classement général, tenteront eux aussi d'en profiter et de faire déjouer le double vainqueur de l'épreuve (2005 et 2008).

0
0