Citroën Communication

Loeb touche au but

Loeb touche au but
Par Citroën Racing

Le 30/10/2008 à 10:15Mis à jour

Avec 14 points d'avance sur Mikko Hirvonen (Ford WRT), Sébastien Loeb (Citroën WRT) peut se contenter d'assurer pour couvrir sa 5e couronne mondiale, au Japon. Pour mieux se préparer aussi à vaincre (enfin !) en Grande Bretagne.

Même si l'épreuve se déroule toujours sur Hokkaido, l'île japonaise la plus septentrionale, il s'agit d'un tout nouveau rallye. Désormais situé dans la région de Sapporo, il conserve cependant les spécificités des premières éditions : un parcours long, 1314,62 km et un grand nombre de spéciales (29 !) représentant 343,28 km chronométrés. Douze tracés différents proposent des tronçons très courts (Imeru 2,57 km) et d'autres beaucoup plus longs (Kamuycep 33,66 km). Enfin, la grande révolution tient dans la réduction des secteurs de liaison.

"C'est une excellente nouvelle", s'exclame le pilote de la C4 N.1. "Rouler pendant plus d'une heure pour atteindre les spéciales n'avait rien de passionnant. En plus, cela imposait des horaires impossibles. Le découpage est plus conforme à ce que nous connaissons et nous n'aurons jamais autant dormi au Japon !"

"Un rallye très compliqué à négocier"

"Le Japon a toujours été un rallye très compliqué à négocier" , prévient le détenteur du record de victoires. "Lors de nos premières reconnaissances, nous nous étions demandés comment il était possible de rester sur la route durant trois jours ! Sur ces étroits chemins rapides, difficiles à mémoriser, les changements d'adhérence sont piégeurs. Le déplacement géographie ne va sans doute pas rendre l'exercice plus simple. Évoluer sur un nouveau terrain alors qu'un titre se joue ajoute un stress supplémentaire. Cependant, ce n'est pas la première fois qu'on découvre une épreuve. Nous savons de plus que notre C4 fonctionne bien et qu'il reste encore le rallye de Grande Bretagne ensuite. Cela nous permet d'évacuer la pression et de disputer ce rallye avec comme objectif d'essayer d'y décrocher le titre."

Gagner en... Grande Bretagne

"Si notre adversaire s'impose", poursuit l'Alsacien, "il nous faudra inscrire au moins 6 points, soit une troisième place. Nous allons donc rouler dans cet objectif, évaluer la tournure des évènements et adapter notre rythme pour rester bien concentrés et ne pas faire de fautes. J'aimerai vraiment boucler le championnat au Japon afin de pouvoir rouler plus libéré sur la dernière épreuve en Grande Bretagne et y viser la victoire."

0
0