From Official Website

Sapporo verbatim

Sapporo verbatim
Par Eurosport

Le 30/10/2008 à 11:30Mis à jour

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye du Japon, 14e manche 2008.

Dani Sordo (Citroën WRT) : "Notre sortie de route du Tour de Corse est derrière nous. J'ai fait une erreur. Cela ne sert à rien de ressasser. Je préfère regarder devant. Je ne comptais que deux participations à Obihiro et je ne peux pas dire que je regretterai l'endroit. Cela ne signifie pas que ce que nous allons découvrir sera plus simple. Les pneumatiques vont, une nouvelle fois, jouer un rôle important. Si le parcours est humide, nos Pirelli Soft devraient bien convenir. Si en revanche c'est sec, il faudra les ménager. Ce qui est important, c'est de parvenir à se constituer de bonnes notes, condition indispensable pour ensuite pouvoir rouler vite et en toute confiance. Repartir à zéro permet d'égaliser les chances et nos dernières prestations sur la terre étaient plutôt encourageantes face aux plus rapides sur cette surface. À moi de me hisser à leur niveau. Même si c'est compliqué, nous allons essayer de trouver un rythme où se mêlent la vitesse et la sécurité. Nous ne devons pas juste le dire, il faudra le faire ! Cela nous permettra de bien figurer au classement et d'apporter les points nécessaires à Citroën pour le championnat Constructeurs".

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Je suis heureux de revenir sur la terre mais j'ai aimé les deux derniers jours en France qui ont boosté ma confiance. On m'a dit que les spéciales sont rapides et similaires aux routes que nous empruntions lorsque l'épreuve était basée à Obihiro. Peut-être sont-elles légèrement plus usantes et plus étroites".

Petter Solberg (Subaru WRT) : "Le Rallye du Japon est un événement spécial pour moi et pour Subaru. Mon message à Subaru et aux supporters au Japon est celui-ci : 'S'il vous plaît, suivez ce rallye !' Nous avons changé notre fusil d'épaule et focalisé notre performance sur la terre pour le Japon et la Grande Bretagne, en développant un se-tup qui donnera son meilleur dans ces conditions. Comme avant ma victoire au Japon en 2004, je viens pour gagner et rien d'autre ! Même si tout est nouveau, je suis tellement venu au japon que ça devrait être un avantage pour moi".

Chris Atkinson (Subaru WRT) : "Le rallye s'est déplacé à Sapporo et les spéciales sont nouvelles mais l'expérience a montré que j'aime les parcours étroits à haute vitesse du Japon, similaires à Finlande, où j'ai enregistré mon dernier podium en date, cette année. En 2005, j'étais devenu ici le premier Australien à monter sur le podium".

0
0