From Official Website

Etape 3 : déclarations

Etape 3 : déclarations
Par Eurosport

Le 11/03/2007 à 22:00Mis à jour

Impressions recueillies au cours de l'étape 3 du Rallye du Mexique, dimanche.

Sébastien Loeb (Citroën C4 WRT, leader) : "J'avais hâte de voir le potentiel de la C4 WRC sur la terre. Ce que j'avais ressenti sur la neige était prometteur et je n'ai pas été déçu ici. La C4 WRC est à la fois rapide et efficace. Je suis très à l'aise à son volant. Elle est stable, moins survireuse et son potentiel se révèle excellent dans toutes les situations. Cela permet d'être optimiste pour la suite même si on sait, comme on l'a vu ici, que ce ne sera pas facile. Avec Daniel [elena], nous remportons notre 30e victoire mondiale. Cela me fait bien sûr plaisir mais je retiens surtout les très bonnes performances signées et les perspectives qu'elles ouvrent."

Dani Sordo (Citroën C4 WRT, 3e) : "Même si j'ai encore des progrès à accomplir, j'ai senti que j'avais progressé sur la terre. Les écarts se sont resserrés et j'arrive, par moments, à me mesurer aux meilleurs. J'aurais préféré terminer 3e mais les écarts se sont vite creusés ce matin notamment à cause de la poussière (ES17). J'ai préféré assurer ma position. Je suis de plus en plus à l'aise dans la C4 et je quitte le Mexique rassuré sur mes capacités."

Guy Fréquelin (Citroën WRT, directeur) : "Je suis satisfait de cette deuxième victoire de la C4 cette saison. Il fallait inverser la tendance. S'imposer sur la terre lors de la première course de la voiture démontre la qualité du travail fourni par toute l'équipe Citroën Sport. J'espérais des performances et j'ai été agréablement surpris. Les rallyes sur neige nous ont permis de faire progresser la voiture comme l'ont montré les sept meilleurs temps réalisés. Je retiens aussi la très belle course de Dani [Sordo]. Il m'a rassuré sur son potentiel et sa capacité à rouler très vite sans commettre de fautes."

Marcus Grönholm (Ford Focus WRT, 2e) : "Ma situation semblait mal engagée vendredi quand je n'étais que 5e. Mais j'ai retrouvé le lendemain un bon feeling avec la voiture et dès lors tout s'est très bien déroulé. Sachant que Sébastien [Loeb) était en tête de la course, il était très important pour moi d'assurer ma 2e place afin de lui céder le moins de points possible au championnat. C'est ce qui s'est passé. Mais j'espère que je parviendrai à mieux faire, en inversant les rôles au prochain Rallye du Portugal."

Mikko Hirvonen (Ford Focus WRT, 3e) : "Je suis heureux de marquer de nouveau six points malgré mon tête-à-queue, samedi. Je pense que le championnat va être très disputé cette année. C'est une bonne chose pour notre discipline et nous prenons beaucoup de plaisir. Je me sentais bien dans ce rallye et j'avais de bonnes sensations avec ma voiture. Notre position de départ n'était pas favorable dans la première étape mais c'est une chose contre laquelle nous ne pouvions rien faire."

Patrick Letort (BFGoodrich, responsable technique) : "Avec une Citroën C4 WRC performante et une Subaru Impreza WRC2007 qui semble déjà dans le coup, ce Rallye du Mexique laisse présager de belles choses sur les rallyes terre à venir entre les trois constructeurs engagés en WRC. Ce week-end, les pilotes BFGoodrich ont utilisé deux types de pneus : le traditionnel g-Force Gravel en gomme medium et hard, et le g-Force Gravel H1, plus large. Sur 3 des 4 rallyes outre-mer, le règlement autorise 12 pneus « joker ». C'est-à-dire que les pilotes peuvent changer 12 pneus de leur paquetage une semaine avant le rallye. Au Mexique et en Nouvelle-Zélande, ces pneus « joker » peuvent être d'une sculpture différente. Les pilotes BFGoodrich avaient donc choisi le g-Force Gravel H1 (plus large) pour ce rallye, en prévision d'une forte chaleur et de longues distances à parcourir. Le H1 a été utilisé vendredi après-midi, sur des pistes chauffées à 47°C. Les spéciales plus « polluées » du samedi et la chaleur moindre (30°C) n'ont pas nécessité l'utilisation du pneu H1."

0
0