Sébastien Loeb (Citroën) à Monte-Carlo "pour s'amuser"

Loeb: "Je suis ici pour m'amuser"
Par AFP

Le 15/01/2013 à 17:50Mis à jour Le 15/01/2013 à 17:52

Sébastien Loeb (Citroën DS3), grand favori du Rallye Monte-Carlo qui débute mercredi matin en Ardèche, a réaffirmé mardi après-midi au parc d'assistance de Valence qu'il participait à ce rallye "pour s'amuser", car il ne vise plus le titre mondial.

Qu'est-ce que ça vous fait d'arriver au Monte-Carlo sans viser le titre mondial ?

Sébastien Loeb : Bien sûr que c'est un peu différent, mais ça me convient. J'ai passé beaucoup de temps à réfléchir à l'idée de me retirer des rallyes. Maintenant j'ai pris la décision et j'ai d'autres projets qui m'excitent aussi. Ca fait plaisir d'être ici au Rallye Monte-Carlo, c'est un très beau rallye dans lequel j'ai de bons souvenirs et c'est aussi le rallye à domicile de mon copilote (ndlr: le Monégasque Daniel Elena). C'est important d'y participer encore une fois, même si la situation n'est plus la même. Je suis là.

Votre motivation est-elle toujours aussi forte ?

S.L. : L'objectif n'est plus vraiment le même, mais la préparation pour le rallye est la même. Pendant les reconnaissances, tout s'est vraiment passé sérieusement. Si je suis capable de me battre pour la victoire, je vais essayer d'y arriver, et si ce n'est pas le cas, ce ne sera pas aussi grave que dans le passé. Je suis ici pour m'amuser et dans les conditions qui sont annoncées, on va sûrement bien s'amuser.

Ca se présente comme un vrai Monte-Carlo...

S.L. : Je n'ai jamais fait ce rallye avec autant de neige. En général il y avait de la neige sur une spéciale ou une demi-spéciale, mais ça ressemblait plus à un rallye sur asphalte. En ce moment, ce n'est pas le cas, et les conditions vont être délicates. Sur le shakedown, nous avions de la chance que ça se passe au milieu d'un champ, car à un moment j'ai pensé qu'on allait tous finir dans le champ. Mais demain, on ne sera pas dans les champs, il y aura des murs, des rochers et des fossés. On va voir ce qu'on peut faire.

0
0