Getty Images

Sébastien Ogier (Citroën) leader après l'étape 1, Sébastien Loeb (Hyundai) 5e

Ogier fragile leader, Loeb cinquième mais à distance

Le 25/01/2019 à 18:28Mis à jour Le 25/01/2019 à 19:58

RALLYE MONTE-CARLO - Sébastien Ogier (Citroën WRT) a fini en leader l'étape 1 de la manche d'ouverture du Mondial 2019, vendredi. Le Français avait 2"0 d'avance sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai MST) et 1'17"7 sur le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai MST). Sébastien Loeb (Hyundai MST) était 5e à 1'25"9.

Sébastien Ogier (Citroën WRT) a pris les commandes de la manche d'ouverture du Mondial 2019 lors de ES7, l'avant-dernière spéciale du jour, vendredi, après avoir signé la scratch dans les ES5 et ES6.

De retour dans l'écurie française, le sextuple champion du monde en titre, avec laquelle il n'a jamais remporté l'épreuve la plus prestigieuse du WRC, le Gapençais est rentré avec 2"0 d'avance sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai MST), le vice-champion du monde en 2018 qui sans une quinzaine de secondes perdues dans un tout-droit lors de l'ES5, aurait tenu le haut du pavé.

"Je suis évidemment satisfait d'en finir aux commandes au terme d'une étape encore très compliquée, marquée par de gros changements de conditions et de rythmes d'une ES à l'autre", a réagi Sébastien Ogier. "Notre compromis pneumatique n'était peut-être pas idéal cet après-midi, mais nous avons su faire avec. J'évolue en confiance avec la C3 WRC et notre stratégie d'effectuer une course réfléchie paie pour l'instant, puisque nous n'avons pas effectué la moindre erreur. Je vais tâcher de poursuivre ainsi, d'autant que la journée de samedi s'annonce encore très piégeuse, notamment dans Saint Léger Les Mélèzes – La Batie Neuve."

Sébastien Ogier (Citroën WRT) au Rallye Monte-Carlo 2019

Loeb à 1 min 25 sec

"Nous sommes forcément ravis de rallier Gap en tête ce soir, à l'issue d'une journée encore très compliquée, d'un point de vue choix de pneus notamment", a commenté Pierre Budar, directeur de Citroën Racing. "Sébastien et Julien ont fait parler leur expérience et leur talent pour réaliser une journée pleine de maîtrise, mais tout reste à faire avec de grosses difficultés encore à venir. Nous sommes en revanche déçus pour Esapekka [Lappi] et Janne [Ferm], qui avaient laissé entrevoir un beau potentiel. Leur petite faute est hélas lourde de conséquences, mais l'essentiel est qu'ils puissent repartir samedi afin d'accumuler de l'expérience."

Andreas Mikkelsen, autre pilote de la marque sud-coréenne, troisième à 1'17"7, Jari-Matti Latvala (Toyota WRT) a complété le top 4, à 1"25"1, devant le Français Sébastien Loeb (Hyundai MST). Cinquième à 1 min 25 sec 9 pour ses débuts avec la marque, le nonuple champion du monde, recordman des victoires (7) dans l'épreuve, a réussi deux temps meilleur temps (ES4, ES7) mais payé se mauvais choix de pneus (ES2, ES6, ES8).

"Ça a été une journée plutôt correcte", a déclaré l'Alsacien, à l'AFP. "On est toujours en bagarre pour la troisième place, ça ne se passe pas si mal. Ça n'était pas facile de découvrir la voiture et le rallye, donc je savais bien que ça ne serait pas simple. Nous ne jouons pas forcément pour gagner cette année mais pour ramener des points au constructeur."