Loeb : "Sans regret"

Loeb : "Sans regret"
Par Eurosport

Le 18/12/2008 à 17:00Mis à jour

Dans la 4e partie de la longue interview qu'il nous a accordée, Sébastien Loeb (Citroën) dit pourquoi il préfère son époque au rallye des années 70, 80 ou 90. Et pourquoi cohabiter avec Marcus Grönholm aurait pu rompre le charme de leur formidable duel.

Dans les années 70 ou 80, par rapport à qui auriez-vous aimé vous tester, au volant de quelle voiture, dans quel type de rallye ?

Plus proche de nous, dans les années 90, il y avait une grosse densité de stars comme Kankkunen, Sainz, Auriol, Makinen, McRae… Auriez-vous fait le même type de carrière et piloté de la même façon par rapport à eux ?

S.L. : Quand j'ai commencé en rallye, je me suis retrouvé confronté à des pilotes comme ceux-là. Je pilotais sans doute moins bien qu'aujourd'hui parce que j'ai quand même évolué depuis. Après, ça n'aurait pas changé ma façon de voir les choses. On peut regretter que tous ces pilotes qui étaient un peu de la même génération aient arrêté en même temps. Ça a fait un trou quand Carlos [Sainz], Colin [McRae], Tommi [Makinen], Auriol, Kankkunen ont arrêté. On s'est retrouvé à deux, avec Solberg, un peu de l'ancienne génération. Jusqu'à il y a deux ans, j'étais le jeune et je me suis retrouvé l'ancien. Pour la médiatisation et la notoriété du championnat, c'est un peu dommage, avec en plus Marcus [Gronholm] qui a pris sa retraite. Ça fait partie de l'évolution. Les jeunes pilotes d'aujourd'hui se feront leurs noms et prendront la relève.

Vous avez construit vos titres sur des duels contre Solberg, Hirvonen, Grönholm. Grönholm reste votre plus sérieux rival ?

N'y a t il pas eu un rendez-vous raté en 2006, lorsque vous auriez pu vous retrouver dans la même équipe (Ford WRT). Et puis, rêvons un peu, se retrouver dans la même équipe, en 2010...

S.L. : Je pense que c'était mieux quand on était chacun dans une bonne équipe. L'an dernier, la Focus et la Citroen étaient vraiment au top. C'était mieux de s'affronter comme ça car dans une même équipe, des consignes entrent en compte avec le championnat Constructeurs. La bagarre ne serait pas forcément la même en interne. Je pense que ça serait mieux comme ça. S'il avait envie de revenir, ça serait avec plaisir. Je pense qu'il a décidé de prendre sa retraite et il faut l'accepter. Il n'y a pas de regret de ne pas avoir été dans la même équipe. Mais si ça devait se faire un jour, ça me ferait plaisir.

0
0