2012-2013 Ligue 1 PSG-Nice Thiago Silva - Panoramic
 
Article
Commentaires
Football > Ligue 1

Lyon – PSG (Ligue 1, 36e journée) : La vie sans Thiago Silva pour les Parisiens


Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/05/2013 à 23:00 -
Par Eurosport - Le 11/05/2013 à 23:00
Suspendu dimanche à Lyon après son expulsion controversée contre Valenciennes, Thiago Silva fera défaut au PSG. Une absence préjudiciable pour les Parisiens, même si les chiffres traduisent mal l’influence du capitaine dans le collectif depuis le début de la saison.

L’instant pourrait être historique. En déplacement à Lyon dimanche (21h00, 36e journée de Ligue 1), le PSG décrocherait officiellement son troisième titre de champion de France en cas de victoire à Gerland. Le succès de Marseille samedi sur Toulouse (2-1) a encore retardé le sacre annoncé des Parisiens. Mais ces derniers doivent composer avec un groupe diminué pour ce choc au sommet, face au troisième du championnat. Toujours blessé aux côtes et au Brésil pour soigner, Lucas n’est pas du voyage avec ses partenaires. Salvatore Sirigu et Marco Verratti sont eux suspendus, comme Thiago Silva. L’absence de son leader défensif sera certainement la plus préjudiciable pour Carlo Ancelotti. Sévèrement expulsé la semaine passée contre Valenciennes (1-1), pour un contact avec l’arbitre dont les ralentis peinent à prouver l’intention, le Brésilien manquera aux Parisiens.

Lors du match aller devant l’OL au Parc des Princes (1-0), il avait parfaitement muselé Bafétimbi Gomis, en compagnie de Mamadou Sakho. Ce dernier a failli déclarer forfait lui aussi. Un doute a entouré sa présence dans le groupe jusqu’à la dernière minute, après avoir reçu un coup à la cheville droite face à VA. Mais il a finalement pris place dans l’avion pour Lyon et devrait compléter la charnière centrale aux côtés d’Alex. Leur duo a fait ses preuves depuis le début de la saison, même s’il a aussi connu des ratés, comme à Sochaux (3-2, 17 février 2013). Mais aucun d’eux ne compense l’apport de Thiago Silva dans l’équilibre défensif du PSG. Par sa sérénité, sa technique, son sens de l’anticipation et sa présence dans les duels, "O Monstro", comme il est surnommé depuis son passage à Fluminense, s’impose comme l’assurance tous risques des Parisiens. Les chiffres traduisent mal son influence dans le collectif parisien.

Douchez : 3 matches, 0 victoire en L1 avec le PSG

AFP

Si le rendement du PSG ne se ressent pas, ou peu, de ses absences, celui qui porte le brassard de capitaine depuis la rencontre à Kiev en C1 (0-2, le 21 novembre 2012) a pris du poids dans le vestiaire. Il est le patron, celui qui rassure et qui irradie ses partenaires pour les mettre en confiance. Depuis sa double performance contre le FC Barcelone en quart de finale de la Ligue des champions (2-2, 1-1), il a consolidé son statut de meilleur défenseur du monde et Ancelotti en faisait même un candidat au Ballon d’Or après le match aller. "Pour un défenseur, c’est plus dur de gagner le Ballon d’Or. Mais il a toutes les qualités pour être le meilleur défenseur. Il est intelligent, rapide. Il a des qualités techniques. Il a tout." Pour remporter dès dimanche cette Ligue 1 qui s’offre à eux, les Parisiens devront faire sans lui. Et aussi sans Sirigu, recordman des clean-sheets dans les cinq grands championnats européens. Un autre coup dur pour la défense du PSG.

D’autant que Nicolas Douchez, sans démériter lorsqu’il a eu sa chance, affiche un bilan sans relief en championnat (deux nuls, une défaites, cinq buts encaissés). La suspension de Marco Verratti, précieux à la récupération, sera elle compensée par le retour à la compétition de Thiago Motta. Après avoir manqué trois matches suite à son carton rouge reçu contre l’Evian-TG en quart de finale de la Coupe de France (1-1, 4-1 TAB), l’international italien reviendra dans l’entrejeu pour accompagner Blaise Matuidi. Il aura pour mission de stabiliser un PSG nerveux à l’approche du dénouement de la saison. Un phénomène normal selon Ancelotti. "Plus le titre est proche, plus il y a d’inquiétudes. C’est normal. Quand on se rapproche d’une victoire, on est forcément plus inquiet. On pense au travail accompli. Il manque encore un dernier effort. " Que les Parisiens devront faire dimanche pour souffler enfin, après des semaines de tension, en interne comme sur le terrain.

 

 
 

 


  • Neoclint12/05/2013 20:43

    n'importe quoi, voila le commentaire d'un français moyen. les arbitres son mauvais quand ils sont juste et bon quand ils deglinguent le PSG. a part aulas et lovren personne n'a crié au scandale... toi peut etre... les arbitres français sont mauvais et ils refusent de se remettre en cause et depuis des années.

  • dangab12/05/2013 16:13

    @philbike t ecris un truc et tu te barre t es un crétin toi aussi d abord je parle pas j écris avec un iPhone c est dur car par moment il choisi lui et pas toi , quand à ma langue la même que toi mais plus subjective que ton analyse va te mettre devant ta télé chauffe toi et vois comment ton équipe le PSG va prendre une branlée

  • dangab12/05/2013 15:56

    @scarolyxxx lit ce texto à Lyon il a eu de très grands joueurs je suis allé dans ton stade voir l'OM perdre et me faire brancher par mes amis de Lyon seulement sa engagé que moi j accroché pas avec ton président mais tu es très objective et sensée in bonheur mes amis habite Tassin la demi l'une j ai été invite à ASSE dans la tribune officielle à l époque de M Bompart mais la ou j ai toujours eu peur c est au parc des princes je jure en tant que corse j ai ma fierté je répondrai plus à celui que tu aime pas je prononce même pas son pseudo à plus ma belle et bon match un truc si ton équipe pouvais gagner même si nous il faudra s arracher pour être européen sa fait rien mais que Lyon gagne