AFP

A Bastia (0-0), Nantes passe à côté d'une bonne affaire

Nantes passe à côté d'une bonne affaire

Le 10/03/2016 à 00:24

LIGUE 1 - Nantes avait l'occasion de se rapprocher sérieusement du podium en cas de victoire à Bastia, mercredi en match en retard de la 27e journée. Les Canaris (8e) n'y sont pas parvenu et ont partagé les points avec les Corses (0-0). Bastia (10e) conserve son imperméabilité à domicile. Elle court depuis le 5 décembre.

Au bout de l'ennui, Bastia et Nantes n'ont pu faire mieux que 0-0 mercredi soir, en match en retard de la 27e journée de L1. Un nul logique qui laisse les Canaris (8e) à quatre points du podium. Plus agressifs mais tout aussi maladroits, les Corses signent un cinquième match sans défaite en championnat. Et le sixième sans encaisser de but à domicile. Une belle série qui leur permet d'intégrer pour la première fois depuis six mois la première partie de tableau. Les voilà 10e, juste devant l'OM.

Forte de son statut de troisième équipe à domicile en L1, l'équipe de François Ciccolini a donné le ton d'entrée. Un pressing important. Des débordements sur les côtés. Mais une incapacité à se créer de véritables occasions face à des Nantais fébriles, éprouvés par deux défaites consécutives marquantes : l'élimination en Coupe de France à Sochaux (3-2) et le carton à Rennes dimanche dernier (1-4).

Vidéo - Sochaux - Nantes : résumé

03:30

Bammou sorti sur civière

Brandao a gâché la plus belle munition corse de la première période. A la réception d'un centre de Ngando, la reprise du droit du Brésilien a été complètement manquée (11e). Sinon, Fofana a loupé le cadre après un passement de jambes déroutant devant Gomis (30e). Et Modesto a failli profiter du ballon relâché par Rémy Riou sur corner (30e). Nantes a plus subi qu'autre chose. Mais les Canaris se sont procurés la meilleure occasion du premier acte, sur une frappe puissante de Bammou bien repoussée par Leca (44e).

Malgré l'entrée à l'heure de jeu du remuant Floyd Ayité, auteur de quatre buts lors des quatre derniers matches, les Corses n'ont pas apporté plus de danger devant le but de Riou. Au contraire, ce sont les Nantais qui sont montés en régime. Bien décalé par Bammou, Thomasson a buté sur Leca (60e). Voilà pour la dernière des trois frappes cadrées du match. Victime d'un choc tête contre tête avec Djiku, Bammou est sorti sur civière, la minerve autour du cou. Une longue interruption qui a entraîné huit minutes de temps additionnel. Et laissé le temps à Leca de se faire peur sur un coup-franc à la trajectoire mal appréciée (90e+6). Rien ne pouvait y changer. Pour la troisième année consécutive à Furiani, Bastia et Nantes pouvaient se quitter sur un score nul et vierge.

0
0