AFP

Renversés par Nantes, les Verts peuvent repartir frustrés

Renversés par Nantes, les Verts peuvent repartir frustrés

Mis à jourLe 10/01/2016 à 16:25

Publiéle 10/01/2016 à 15:50

Mis à jourLe 10/01/2016 à 16:25

Publiéle 10/01/2016 à 15:50

Article de Loris Belin

L'AS Saint-Étienne a laissé filer à Nantes (1-2) l'occasion de revenir à un point du podium de la Ligue 1 dimanche. Les Verts avaient pourtant ouvert le score par Nolan Roux. Ils ont ensuite tendu le bâton pour se faire battre par des Canaris qui reviennent dans la première moitié de tableau.

Le bon coup est pour les Canaris. Dimanche, le FC Nantes a dominé Saint-Etienne (2-1) à la Beaujoire dans le cadre de la 20e journée. Cueillis par l'ouverture du score de Nolan Roux sur penalty (14e), les Nantais ont ensuite montré un visage offensif pour aller chercher la victoire sur un but de l'Islandais Kolbeinn Sigthorsson à un quart d'heure de la fin du match. L'ASSE, qui pouvait se rapprocher à un point du podium, s’est montrée bien timide malgré l’apport de son nouvel attaquant Söderlund. Nantes en profite pour remonter dans la première partie du classement à hauteur de Lorient (9e).

Gillet a pesé dès son premier match

La coupure a visiblement fait du bien aux Nantais. Après sept matches consécutifs sans victoire et une série de cinq matches nuls de rang, ils ont su se décrisper malgré l'ouverture du score des Stéphanois, qui ont ensuite reculé tout au long de la rencontre. C’est d’abord Johan Audel qui égalisait sur une action confuse où l’attaquant a trouvé le poteau avait de reprendre le ballon seul face au but sur un centre d’Adryan. Dans le cœur du jeu, la recrue Guillaume Gillet a parfaitement réussi ses débuts en Loire-Atlantique. Solide sur les récupérations et dangereux devant les buts adverses, le Belge a brillé dans l’animation des jaunes et verts.

Les joueurs de Der Zakarian ont continué à mettre la pression sur le but de Ruffier, manquant de réussite à plusieurs reprises. Les montées d’un très bon Adrien Thomasson ont fini par payer grâce à l’Islandais Kolbeinn Sigthorsson, décrié depuis le début de la saison, mais buteur providentiel sur une double erreur de Florentin Pogba à un quart d'heure de la fin du match. Les Stéphanois avaient beau réclamer un pénalty pour une intervention litigieuse de Youssouf Sabaly sur Neal Maupay dans le temps additionnel, Nantes tenait sa première victoire de 2016.

0 commentaire
Vous lisez :