AFP

L'Espagne a pris le temps mais a dompté le Costa Rica (2-1)

L'Espagne a pris le temps mais a dompté le Costa Rica

Le 12/06/2015 à 00:00Mis à jour Le 12/06/2015 à 00:28

MATCHES AMICAUX - Avec une équipe largement remaniée, l'Espagne a eu du mal, mais s'est finalement imposé face au Costa Rica, jeudi, en match amical (2-1). Une belle manière de préparer son match face à la Biélorussie, dimanche, dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2016.

L'Espagne a bien préparé son rendez-vous de dimanche soir face à la Biélorussie (éliminatoires de l'Euro 2016) en battant le Costa Rica en amical (2-1). Face aux Ticos, Vicente Del Bosque a eu l'occasion de faire quelques tests en titularisant quelques seconds couteaux qui ont répondu présent. Alcacer et Fabregas ont notamment mis la Roja sur la bonne voie.

La soirée de l'Espagne avait pourtant mal commencé à León. Cueillie à froid après un but ultra réaliste de Venegas (0-1, 6e), la Roja n'a pas eu le temps de douter. Servi par Fabregas, Alcacer ne s'est pas fait prier pour égaliser dans la foulée en remportant son face à face devant Navas (1-1, 8e). Malgré le faux départ, les hommes de Vicente Del Bosque ont accéléré une nouvelle fois à la demi-heure jeu. Le trio Carvajal-Nolito-Fabregas a fait plier une deuxième fois la défense du Costa Rica avec le milieu de Chelsea dans le rôle du buteur (2-1, 30e).

Vidal blessé

Quart de finaliste lors du dernier Mondial, le Costa Rica s'est appuyé sur la vitesse de Campbell et la technique de Ruiz mais cela n'a pas suffi pour inquiéter la défense ibérique. Barré au Real où il joue très peu, Keylor Navas a réalisé quelques parades réflexes impressionnantes en seconde période.

Côté espagnol, Vicente Del Bosque a pu observer la belle entente côté droit entre Carvajal et Aleix Vidal. Le nouveau joueur du Barça s'est malheureusement blessé en fin de première période et a dû céder sa place à la mi-temps.

Vicente Del Bosque en a quand même profité pour tester certains joueurs peu utilisés habituellement. Bartra et Alcacer ont passé le test haut la main. Le sélectionneur espagnol a très certainement apprécié à quelques jours d'une échéance importante.

0
0