AFP

L'Espagne s'impose en Albanie (0-2), l'Italie a eu chaud en Macédoine (2-3)

L'Espagne prend les commandes, l'Italie peut remercier Immobile

Le 09/10/2016 à 22:37Mis à jour Le 09/10/2016 à 23:10

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2018 - Grâce à des buts de Costa (55e) et Nolito (63e), l'Espagne, qui a perdu Sergio Ramos sur blessure, s'est imposée en Albanie (0-2), et a pris la tête du Groupe G. Dans le même temps, l'Italie a battu la Macédoine sur le fil(2-3). Menée 2-1 à un quart d'heure de la fin du match, la Squadra Azzurra a pu compter sur un doublé d'Immobile (75e, 92e) pour s'en sortir.

Trois jours après son match nul obtenu en Italie (1-1, 2e j. du groupe G), l'Espagne a repris sa marche en avant lors des éliminatoires du Mondial 2018. En déplacement en Albanie, dimanche, la formation de Julen Lopetegui s'est imposée 2 à 0 sans forcer. Ce succès, précieux, place la Roja en tête de la poule grâce à une meilleure différence de buts que l'Italie, qui s'est arrachée pour s'imposer au même moment en Macédoine (2-3).

Disposée en 3-4-3 pour la première fois sous l'ère Julen Lopetegui, la formation espagnole ne s'est pas vraiment procurée une pléiade d'occasions pour dessiner son succès. Face à des Albanais positionnés bras et assez réfractaires à l'idée de presser, Iniesta et consorts n'ont jamais ressenti le besoin d'accélérer. Sur trois offensives construites tranquillement, Koke (11e), Vitolo (18e) et Diego Costa (33e) ont bien failli ouvrir le score en première période.

Gerard Piqué (Espagne) contre l'Albanie

Gerard Piqué (Espagne) contre l'AlbanieAFP

La bourde de Berisha plombe l'Albanie

Il a fallu attendre la seconde période et un dégagement complètement raté du gardien Berisha pour voir la Roja prendre les devants. Vitolo, heureux héritier du ballon, l'a offert à Silva en profondeur, lequel s'est également montré altruiste pour l'ouverture du score de Diego Costa (0-1, 55e). Auteur de deux arrêts importants en première période, Berisha a commis l'erreur qui a plombé une équipe incapable de se procurer la moindre occasion en 93 minutes. Vainqueur finalement 2-0, après un but de filou de Nolito (0-2, 63e), l'Espagne s'est ainsi placée en tête de sa poule G.

Devant l'Italie à la différence de buts (+10 contre +3), la sélection ibérique a failli compter trois points d'avance sur la Squadra Azzurra. C'est sûrement ce qu'elle espérait quand la formation transalpine était menée à l'heure de jeu en Macédoine (2-1). Mais grâce à deux buts de renard d'Immobile (75e, 90e+2), l'Italie est revenue victorieuse de son déplacement à Skopje, comptant alors sept points en trois matches. Juste derrière, l'Albanie et Israël (vainqueur 2-1 du Liechtenstein en début de soirée) sont en embuscade avec six points. Le suspense est entier.

Marco Verratti (Italie) contre la Macédoine

Marco Verratti (Italie) contre la MacédoineAFP

0
0