AFP

Longtemps laborieux, les Bleuets assurent l'essentiel face à l'Ecosse (2-0) mais perdent Laporte

Longtemps laborieux, les Bleuets gagnent leur pari, mais perdent Laporte

Le 25/03/2016 à 00:14

EURO ESPOIRS - La France a remporté une rencontre importante face à l'Ecosse, jeudi à Angers (2-0) grâce à un doublé de Sébastien Haller. Les Bleuets s'emparent de la tête de leur groupe de qualification pour un point de mieux que l'Islande. Mais déplorent la sortie sur blessure d'Aymeric Laporte, touché à la cheville et au genou.

Les Bleuets ont répondu présents. Les hommes de Pierre Mankowski, qui entamaient la phase retour de leur parcours de qualification pour l'Euro Espoirs 2017, ont logiquement battu l'Ecosse (2-0), jeudi soir à Angers. C'est Sébastien Haller, auteur d'un doublé (69e, 74e), qui a donné le succès aux Espoirs français, supérieurs dans l'ensemble.

Ce très bon résultat permet donc aux Bleus, avec désormais 13 points au compteur, de passer pour la première fois en tête de leur groupe de qualification devant l'Islande, tenue, elle, en échec par la Macédoine en début d'après-midi (0-0). Les Bleus recevront justement les Macédoniens lundi prochain au Mans, lors de la 7e journée. Un succès leur permettrait d'aborder sereinement la dernière partie de ce long parcours vers le Championnat d'Europe Espoirs.

Larges dominateurs de cette rencontre, les Français ont pourtant longtemps pêché dans le dernier geste. Et le succès, même s'il ne souffre d'aucune contestation, a mis très longtemps avant de se dessiner. Mais plutôt que de se terrer dans la frustration, les coéquipiers d'Adrien Rabiot, véritable chef d'orchestre du jeu français, ont continué de réciter leur partition de football. Toujours joueurs et capables de se projeter rapidement sur les côtés avec Maxwel Cornet et Ousmane Dembélé, les Bleuets ont toujours eu un coup d'avance face à des Ecossais volontaires, disciplinés tactiquement, mais finalement trop limités sur l'ensemble des 90 minutes pour tenir le coup.

Grosse inquiétude autour de Laporte

Si la France n'a pas ouvert le score plus tôt dans cette rencontre, c'est la faute de Jack Hamilton. Le très bon portier écossais a longtemps tenu la France en respect avec ses interventions décisives (9e, 29e, 31e, 33e) et empêché l'inéluctable. Ousmane Dembélé, très bon pour sa première cape avec les espoirs, et Sébastien Haller (53e) ont, à leur tour, buté sur le gardien du Heart of Midlothian après la reprise. Un quart d'heure après ce double avertissement, Sébastien Haller, dans tous les coups, a mis la mauvaise fortune de côté pour planter un doublé en l'espace de cinq minutes (69e, 74e) et sceller le sort de cette rencontre ouverte et très agréable. Muette après la pause, l'Ecosse ne s'est elle jamais montrée dangereuse face au but de Thomas Didillon

Aymeric Laporte (Bleuets, France Espoirs)

Aymeric Laporte (Bleuets, France Espoirs)AFP

Si la France s'est remise dans le droit chemin dans ce parcours qualificatif, après sa défaite initiale concédée en septembre dernier face à l'Islande (3-2), elle a perdu des plumes sur la pelouse du stade Jean-Bouin, jeudi soir. Le hic de la soirée se nomme Aymeric Laporte. Le défenseur et capitaine de cette sélection s'est bêtement blessé à la cheville après une mauvaise réception lors d'un duel caduque avec Liam Henderson, qui était en position de hors-jeu.

Touchée, la jambe droite du défenseur de l'Athletic Bilbao inspire les craintes du côté du staff médical des Bleus. Lors de l'interview d'après-match donnée à la chaîne D17, Pierre Mankowski a confirmé la blessure à la cheville et suspecte que le genou n'ait pas été épargné dans l'affaire. Un vrai coup dur mais la France va devoir se remettre de ses émotions rapidement. Elle a perdu un soldat, mais la bataille continue.

0
0