Getty Images

Leconte allume les joueurs français : "Ils n'ont rien gagné et ils ont un melon monumental"

Leconte allume les joueurs français : "Ils n'ont rien gagné et ils ont un melon monumental"

Le 06/09/2017 à 12:18Mis à jour Le 06/09/2017 à 16:49

COUPE DAVIS - Dans les colonnes du Parisien, Henri Leconte a signé une tirade sanglante contre les joueurs français. "Tout va mal", estime le consultant d'Eurosport.

Henri Leconte n'a pas pris de pincettes et c'est tout le tennis français qui en prend pour son grade. L'ancien tennisman a allumé les joueurs tricolores dans une interview accordée au journal Le Parisien. "Il y a beaucoup de choses négatives, notamment pour certains le professionnalisme. Il faut se réveiller, a jugé la finaliste 1988 de Roland-Garros. On est une bonne nation mais pas une nation pour gagner un Grand Chelem. Les joueurs sont responsables : à eux de se prendre en charge et d’être honnêtes avec eux-mêmes."

Le consultant d'Eurosport s'est longuement attardé sur l'écart entre l'ambition et les résultats actuels. "Arrêtez, les mecs, de nous dire 'on veut gagner un Grand Chelem' : ce n'est pas possible ! Ils ne s'entraînent pas, ne font pas l'effort nécessaire, a-t-il asséné. (...) Les joueurs français ont un melon monumental : ils n'ont rien gagné et ils ont un melon... Dans les vestiaires, tout le monde se marre en regardant le clan français. (...) On se met des œillères en disant que tout va bien. Mais tout va mal ! Arrêtons de surestimer nos joueurs : ils ont du talent, certains ont fait des super résultats, mais derrière on n'a plus rien. On repart de zéro."

" Si on continue, au revoir le tennis"

Pour Leconte, l'avenir s'annonce sombre et il faudra tout revoir. Même un éventuel titre en Coupe Davis cette année ne suffirait pas, selon lui, à occulter les difficultés. "Si on peut la gagner, il le faut. Mais il faut être honnête : on a la chance d’avoir une Fédération forte, un tournoi du Grand Chelem, mais c’est ridicule ce qu’on fait. Imaginons qu’on la gagne, on va encore dire 'c’est grâce à ci, c’est grâce à l’autre' mais il n’y a rien. Il n’y a pas de structure. (...) Si on continue, on va finir comme la Suède : au revoir, le tennis ! La mentalité est mauvaise, tout est mauvais. Il faut changer."

Jo-Wilfried Tsonga avec Yannick Noah - Coupe Davis 2016

Jo-Wilfried Tsonga avec Yannick Noah - Coupe Davis 2016Panoramic

0
0