Pour l'instant, elles sont à la hauteur de leur statut. Avec le costume de grandissimes favorites depuis le début de la compétition, les basketteuses françaises veulent entretenir leur rêve d'or à l'Euro 2021, qui passera par une victoire en demi-finale contre le Bélarus samedi en début de soirée (18h00).
Les Françaises ont quitté la touffeur du Rhenus de Strasbourg et le soutien chaleureux de leur supporters présents en nombre dans la salle strasbourgeoise, pour la côte méditerranéenne et le ciel bleu de Valence (Espagne), où la Fonteta, salle qui est climatisée contrairement au Rhénus, les attend pour ce week-end décisif dans la quête du titre.
"On sait que l'on va avoir des supporters, même s'ils sont en nombre réduits par rapport à Strasbourg. C'est toujours un plaisir d'être dans une salle animée et on fait confiance à nos supporters qui viendront nous encourager", a indiqué la sélectionneure Valérie Garnier.
Tokyo 2020
Pour conquérir le bronze, les Bleues ont retenu les leçons
07/08/2021 À 11:07

Marine Johannes lors de l'Eurobasket 2021

Crédit: Getty Images

Gruda et Miyem pour douler la mise

La route vers un troisième sacre continental après 2001 et 2009 semble dégagée après l'élimination dès les quarts de finale des Espagnoles, doubles tenantes du titre (2017, 2019). Mais le chemin est encore semé d'embûches avant que Sandrine Gruda et Endy Miyem, les deux seules joueuses présentes lors du triomphe à Riga il y a douze ans, puissent rejoindre Cathy Melain, seule Française double championne d'Europe (2001, 2009).
Pour une cinquième finale consécutive après les revers de 2013, 2015, 2017 et 2019, les Françaises doivent se méfier du Bélarus, emmené par trois joueuses phares, l'ailière Mariya Papova (près de 17 points de moyenne), Anastasia Verameyenka - que Valérie Garnier a bien connu au Fenerbahçe quand elle entraînait l'équipe stambouliote - et l'Américaine naturalisée, la meneuse Alex Bentley (plus de 15 points).

Pas plus facile sans l'Espagne

"Ça tourne un peu autour de ces trois joueuses. Ça en fait un adversaire redoutable pour nous après leur victoire contre l'Espagne au premier tour", souligne l'entraîneure des Bleues. "On a fait un parcours très intéressant. Il faut encore élever notre niveau pour les matches des deux prochains jours. Il faut se centrer sur ce que l'on a à faire et mettre cette intensité", prévient-elle, ciblant notamment le rebond, alors que cette demi-finale opposera les deux meilleures défenses du tournoi.
Le Bélarus a précipité la chute de la maison espagnole à cet Euro 2021, avec une victoire dès le premier match (55-53), ce qui suffit à mettre les Françaises en alerte, et ne pas se projeter au-delà de cette demi-finale. Les Espagnoles "ne sont pas qualifiées, mais est-ce que ça apporte plus de facilité à notre parcours ? Je ne le pense pas. Le Bélarus est un adversaire de taille et il va falloir être présente", prévient l'intérieure Sandrine Gruda, qui fête vendredi ses 34 ans.

Sandrine Gruda, ici face à l'Italie le 1er juin 2021, est devenue la meilleure marqueuse de l'histoire de l'équipe de France

Crédit: Imago

Contexte politique et social

"C'est une équipe qui a toujours eu énormément de talent, qui n'avait pas forcément trouvé de l'homogénéité. Cette année c'est différent", ajoute la leader du groupe France, pour qui le contexte politique et social au Bélarus galvanise et renforce l'identité des joueuses bélarusses. La célèbre basketteuse Jelena Leuchanka, 37 ans et passé par la WNBA, avait été notamment condamnée à 15 jours de prison pour avoir participé aux manifestations contre le président Alexandre Loukachenko à l'automne 2020.
"Ce qui s'est passé au Bélarus, ça influence le monde du sport et du basket", souligne Gruda. Pour faire la différence, les Françaises pourront compter sur un effectif fourni, alors que la meneuse des Bleues, Olivia Epoupa, blessée à la cheville droite en début du Championnat d'Europe, va reprendre l'entraînement et pourrait jouer samedi.

Olivia Epoupa (Equipe de France de basket)

Crédit: Getty Images

Tokyo 2020
"C'était le match où il fallait être présentes, on ne l'a pas été"
27/07/2021 À 05:20
Tokyo 2020
Douche froide pour les Bleues
27/07/2021 À 02:42