Toute l'Espagne attendait ça avec impatience. Pau Gasol a mené la formation ibérique au sommet du monde. Le premier titre majeur sur la scène internationale pour l'Espagne. Troisième meilleur marqueur et deuxième meilleur rebondeur du tournoi, le géant à la crinière bouclée et la barbe drue a été élu meilleur joueur du championnat du monde 2006. Pourtant, tout ne s'est pas passé comme prévu. Après une compétition exceptionnelle (21.3 pts et 9.4 rbs), le pivot de Memphis Grizzlies a été obligé de regarder la finale du banc avec deux béquilles. La faute à une fracture au pied gauche survenue lors de la demi-finale contre l'Argentine.
Malgré ce forfait douloureux, Pau Gasol a été le centre des attentions. Après sa sortie en pleurs de la Super Arena à l'issue de la demi-finale, il s'était pourtant fait tout petit en demandant à ses coéquipiers de l'oublier pour gagner. Mais ses frères d'armes ont été dans le sens inverse. Avec des T-shirt portant l'inscription "Pau juego tambien" (Pau joue aussi), ils lui ont signifié qu'ils ne voulaient surtout pas occulter tout ce qu'il leur avait apporté jusque-là. "Pau a été notre colonne vertébrale pendant tout le tournoi, explique Jorge Garbajosa. Lorsqu'on a su qu'il ne pouvait pas jouer la finale, on voulait tous gagner cette médaille d'or pour lui."
Mondial 2006
Parker: "Encore un écart"
14/09/2006 À 06:15
"Ce n'est que du bonheur"
Oublier Pau Gasol aurait de toute façon été impossible. Car même en son absence, le match a semblé tourner autour de lui. Son ombre a plané sur le parquet. Ainsi, les Grecs ont été déstabilisés par son forfait. A l'inverse, les Espagnols ont montré une volonté étonnante. Comme pour remercier leur pivot qui les a guidés depuis leur arrivée au Japon. Ils ont joué comme dans un rêve en dominant le match d'entrée. "L'Espagne est une grande équipe, avec ou sans moi, souligne Gasol. Je suis content de les avoir vus aussi bien jouer. Tout le monde a apporté quelque chose, ils ont été très motivés par mon absence, ils voulaient montrer qu'on était forts, je suis si fier d'eux."
La performance de Marc Gasol, son frère, résume parfaitement cette capacité à se transcender des Espagnols. En finale, le pivot du FC Barcelone a su élever son niveau de jeu. Imposant son physique, il a très actif et s'est montré précieux sous les paniers (7 rbds). Et à chaque action, son aîné serrait les dents sur le banc pour le soutenir. "Marc a joué dur, avec son coeur, il est pour beaucoup dans cette médaille d'or. C'est un sentiment très spécial pour moi", glisse Pau, qui avait hébergé son frère cadet à Memphis lors de sa première saison en NBA.
Très ému à la fin du match, Pau Gasol a fêté le succès contre les Grecs avec ses coéquipiers. Assis sur le parquet comme un gosse, il est tombé dans les bras de tous ses coéquipiers ! Une chose est sûre, ce week-end restera à jamais gravé dans sa mémoire. "Ces dernières heures, je suis passé par tous les états , résume-t-il. Ne pas pouvoir disputer la finale m'a fait très mal. Après l'Argentine, j'avais en moi un mélange de joie et de tristesse. Ce soir, ce n'est que du bonheur."
Mondial 2006
Un bilan bleu plutôt mitigé
04/09/2006 À 05:15
Mondial 2006
L'Espagne sur le toit du monde
03/09/2006 À 13:00