Getty Images

Incroyable, insolent et impressionnant, Stephen Curry plante 51 points

Incroyable, insolent et impressionnant, Stephen Curry plante 51 points

Le 25/10/2018 à 07:26Mis à jour Le 25/10/2018 à 07:27

NBA - Stephen Curry était vraiment bouillant cette nuit. Et il n'y a rien de plus excitant à regarder que le MVP des Warriors quand il prend feu. Avec à l'arrivée une performance d'exception : 51 points en trois quart temps.

Le joueur : Stephen Curry en mode MVP

MVP, MVP, MVP“. Le public de l’Oracle Arena, où les Warriors jouent leur dernière saison, a encore été gâté par son chouchou cette nuit. Alors les supporters bouillants d’Oakland ont voulu montrer une nouvelle fois leur amour pour Stephen Curry après un panier à trois-points avec la faute du prodige. Une fois sur la ligne, il a été acclamé : “MVP, MVP, MVP“. Serein, la star californienne a converti son lancer, pliant le match par la même occasion. Dans la foulée, il plantait un nouveau tir primé pour donner 17 points d’avance aux siens (107-90). Puis un autre, plein de culot, à neuf mètres de la ligne juste après réception d’une passe de Kevin Durant. Un panier dingue suivi d’une mimique rendue célèbre par Michael Jordan.

Le show était loin d’être terminé. Décidé à battre son record en carrière (54 points), Curry a enchaîné les paniers complètement fous. Sortie d’écran à neuf mètres, sortie de dribbles. Boom. Il marchait sur l’eau. Comme c’est le cas depuis le début de la saison. Steve Kerr l’a sagement laissé se reposer dans le quatrième quart, parce que le match était déjà plié. Il a donc terminé avec 51 points (en trois quart temps) et 11 tirs primés. Mais quelle performance ! Un peu à l’image de ce qu’il a fait sur cette première semaine. Le double MVP affiche justement un niveau époustouflant, digne de celui qui était le sien quand il a justement été élu meilleur joueur de la saison à l’unanimité en 2016.

La première : Les Lakers gagnent enfin !

Kobe Bryant ne sortira pas de sa retraite. La légende avait déclaré (en plaisantant) qu’elle remettrait ses baskets si les Lakers perdaient leur cinq premiers matches. La série des Californiens s’est arrêtée à trois. Trois revers consécutifs puis une première victoire, enfin, cette nuit. LeBron James (19 points, 10 rebonds et 7 passes) et ses coéquipiers ont facilement disposé des Suns (131-113).

La performance : Premier triple-double pour Giannis Antetokounmpo

Les Bucks continuent de dérouler. Ils n’ont toujours pas perdu depuis le début de la saison ! Quatre matches et autant de victoires. Avec cette fois-ci un succès marquant contre un concurrent direct, les Sixers (123-108). Philadelphie n’a rien pu faire contre Giannis Antetokounmpo. Le Grec a enchaîné un deuxième match à plus de 30 points (32). Il a aussi capté 18 rebonds et distribué 10 passes décisives pour boucler son premier triple-double de la saison. Comme nous l’avions annoncé dans nos prédictions d’avant-saison, cette équipe de Milwaukee va être difficile à manœuvrer toute l’année et elle peut viser une place sur le podium à l’Est.

Le duel : Premier choc entre Doncic et Young

Qu’ils le veuillent ou non, Luka Doncic et Trae Young seront liés tout au long de leur carrière en NBA. Parce qu’ils ont été échangés le soir de la draft, les dirigeants d’Atlanta préférant sacrifier le Slovène (troisième choix) pour le jeune meneur américain (cinquième). Depuis, les comparaisons sont incessantes. Les débats au sujet du prospect le plus doué ou le plus prometteur sont même relancés après chaque performance de l’un des deux prodiges. Quand Doncic plante 26 points, Young répond le lendemain avec 35 pions et 11 passes. Alors leur duel était l’un des moments attendus de la soirée, et ce malgré l’affiche peu flatteuse entre les Hawks et les Mavericks.

Difficile de vraiment trouver un vainqueur après cette première manche entre les deux futures stars. Luka Doncic l’a emporté sur le plan des statistiques. Il a terminé avec 21 points (7/18) et 9 rebonds contre 17 points (3/12), 4 rebonds et 5 passes pour Trae Young. Sauf que ce dernier est reparti avec la victoire. Maladroit et peu inspiré pendant trois quart temps, il s’est réveillé dans le dernier pour guider les siens. Il a inscrit 12 de ses 17 points dans les moments importants et les Hawks ont remonté un handicap de 26 points pour finalement l’emporter (111-104).

Les deux équipes ont désormais le même bilan, 2 victoires pour 2 défaites. Les deux rookies sont peut-être déjà tous les deux les meilleurs joueurs de leur formation. Ou au moins les leaders ballon en main sur le terrain. Doncic tourne à 19 pts, 6 rbds et presque 4 pds et Young à 21 pts, 3 rbds et 7 pds. Peut-être qu’ils deviendront tout simplement tous les deux de très, très bons joueurs en NBA.

Le carton : Donovan Mitchell enfonce les Rockets

Quel début de saison compliqué pour Houston. Les Rockets, qui ont éliminé le Jazz en playoffs en mai dernier, ont pu constater que l’écart s’était sans doute resserré avec la franchise de Salt Lake City. Parce que les Texans ont perdu des joueurs cadres (Trevor Ariza, Luc Mbah a Moute) pendant l’intersaison tandis que le jeune groupe restait intact dans l’Utah. Avec la progression évidente de certains joueurs clés du Jazz. Comme Donovan Mitchell, leur première option offensive.

Le sophomore a claqué son premier carton de la saison pour mener son équipe à la victoire (100-89). 38 points, 5 rebonds et 7 passes. Les Rockets ont d’ailleurs perdu plus qu’un match puisque James Harden s’est blessé dans le quatrième quart temps de la rencontre.

Le match : Les Raptors reçus 5 sur 5

Kawhi Leonard continue de monter en puissance match après match et son équipe suit le mouvement. Le MVP des finales 2014 a vraiment l’air en forme. Il est parfaitement rétabli de sa blessure aux quadriceps qui l’a tenu éloigné des terrains quasiment toute la saison dernière (seulement neuf matches). Cette nuit, le nouveau patron des Raptors a inscrit 35 points pour mener Toronto à une cinquième victoire de suite. Les Canadiens sont venus à bout des Wolves après avoir dominé la rencontre du début à la fin (112-105).

Menés par Jimmy Butler (23 pts) et Karl-Anthony Towns (14), les loups ont réussi à remonter un déficit de 17 pions pour revenir à -5 (106-101) à un peu plus d’une minute de la fin du match. Leonard a alors calmé ses adversaires en enchaînant quatre points de suite pour assurer la victoire aux Raptors.

Le sauveur : LaVine héro des Bulls

Quatre matches et quatre fois à plus de 30 points pour Zach LaVine, arrêté à 32 unités cette nuit. Sauf que contrairement aux rencontres précédentes, son carton a cette fois-ci permis aux Bulls de s’imposer pour la première fois de la saison ! Les taureaux ont battu les Hornets sur le fil justement grâce à deux lancers de leur meilleur joueur (112-110).

Les Français : Frank Ntilikina surnage

Les Knicks ont pris une raclée cette nuit. Mais Frank Ntilikina a encore été solide. Le jeune français a passé 31 minutes sur le terrain, le temps d’inscrire 9 points et de délivrer 5 passes décisives. Rudy Gobert a lui posté son double-double sans forcer contre Houston (13 pts à 4/5, 12 rbds). Nicolas Batum (13 pts, 4 pds) et Tony Parker (10 pts) se sont eux inclinés avec les Hornets.

Tous les scores

Hawks – Mavericks : 111-104
Cavaliers – Nets : 86-102
Heat – Knicks : 110-87
Raptors – Timberwolves : 112-105
Rockets – Jazz : 89-100
Spurs – Pacers : 96-116
Suns – Lakers : 113-131
Kings – Grizzlies : 97-92
Bucks – Sixers : 123-108
Warriors – Wizards : 144-122

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0