Getty Images

LeBron et les Lakers relèvent un peu la tête

LeBron et les Lakers relèvent un peu la tête

Le 13/03/2019 à 08:00Mis à jour Le 13/03/2019 à 08:02

NBA – Battus lors de leurs cinq dernières sorties, les Lakers ont stoppé l’hémorragie en battant les Bulls (123-107) sous l’impulsion d’un LeBron James plus tranchant que lors des derniers matches. Si la qualification pour les playoffs semble impossible, les Angelenos veulent au moins faire bonne figure sur cette fin de saison.

Le match : LeBron James relance Los Angeles

Les dirigeants des Lakers se sont résignés. En limitant le temps de jeu de LeBron James chaque soir et en annonçant les fins de saison des jeunes Lonzo Ball et Brandon Ingram, ils ont déjà les regards tournés vers la saison prochaine. Mais même si les playoffs paraissent hors de portée, le King veut “finir fort“, selon ses propres mots. Il a lié les actes aux paroles en donnant le ton lors de la victoire de son équipe contre Chicago cette nuit (123-107).

Auteur de 36 points, il était dans tous les bons coups. Et absent des mauvais. En effet, c’est au moment où il est allé se reposer une première fois sur le banc que les Bulls ont passé un 11-1 aux Lakers. Les taureaux prenaient alors le large dans le premier quart temps (16-34). Ils ont même compté jusqu’à 20 points d’avance. Mais James a vite repris les choses en main. Notamment au retour des vestiaires, quand il a inscrit les six premiers points de son équipe dans le troisième quart temps. C’est à ce moment que Los Angeles a fait la différence. Kyle Kuzma a inscrit 12 de ses 21 points sur la période et les Californiens ont enchaîné un 16-0 pour prendre le large (98-84).

Cet écart de 14 points s’est évaporé. Los Angeles ne comptait plus que 4 longueurs d’avance à huit minutes de la fin du match. LeBron James s’est alors une nouvelle fois mis au diapason. Il a inscrit neuf points en à peine trois minutes pour assommer les Bulls (115-101). 36 points au total donc (+10 rebonds et 4 passes), sa meilleure performance au scoring depuis le 18 décembre dernier. Typiquement le genre de prestation qui était attendue quand il avait annoncé avoir enclenché le “mode playoffs”. En revanche, ça arrive un peu tard. Les Lakers sont 11es à l’Ouest avec six victoires de moins que le Jazz, huitième, et seulement quinze rencontres à disputer.

Le duo : Aldridge et DeRozan ne s’arrêtent plus

Ce n’est pas la première fois que les deux compères des Spurs sont nommés dans cette catégorie au cours des dernières semaines. Parce qu’il faut reconnaître que LaMarcus Aldridge et DeMar DeRozan sont vraiment en forme en ce moment. Leur tandem fonctionne de mieux en mieux. Ils ont créé des automatismes et ça se sent sur le terrain. Surtout, ça profite à San Antonio qui va nettement mieux après un sérieux coup de mou. Les éperons ont même décroché une sixième victoire de suite en remportant le derby texan contre les Mavericks (112-105).

Aldridge et DeRozan ont converti 11 de leurs 19 tentatives. Avec 28 points pour le premier et 33 pour le second. Ainsi qu’un parfait 17 sur 17 sur la ligne des lancers en cumulé. Ensemble, ils ont pris le dessus sur Dallas. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas Luka Doncic (12 points, 5 sur 18 aux tirs) mais un autre rookie qui menait les Mavericks. Jalen Brunson, belle trouvaille de la franchise, a marqué 34 points. Son record en carrière.

La statistique : 40 passes décisives pour Denver

Le symbole d’un collectif qui fonctionne. On sait qu’aux Nuggets, le jeu repose d’abord sur le collectif en étant centré autour des qualités de passe du génial Nikola Jokic. Le danger peut venir de partout. Cinq joueurs à plus de 12 points lors de l’écrasante victoire de Denver contre Minnesota (133-107) cette nuit. Dont 30 pour Jamal Murray. Mais le chiffre qui a retenu notre attention, c’est donc le nombre de passes décisives. 40 au total dont 8 pour le pivot remplaçant Miles Plumlee. Si cette équipe continue de bien faire circuler la gonfle, il ne pourra lui arriver que du bien. Même en playoffs.

Le joueur : Ben Simmons évite aux Sixers une défaite embarrassante

Tombeurs des Raptors lors de leur dernier match, les Cavaliers ont failli récidiver en faisant chuter un autre cador de la Conférence Est. Mais les Sixers se sont repris à temps et l’ont finalement emporté sur le fil cette nuit (106-99). Ils peuvent remercier Ben Simmons, auteur d’une très belle prestation dans l’ensemble. Le prodige australien a frôlé le triple-double en compilant 26 points, 10 rebonds et 8 passes.

Tous les scores

Pacers – Knicks : 103-98
Sixers – Cavaliers : 106-99
Bulls – Lakers : 107-123
Pelicans – Bucks : 113-130
Mavericks – Spurs : 105-112
Nugets – Timberwolves : 133-107
Clippers – Trail Blazers : 104-125

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0