Getty Images

Pourquoi cet été peut façonner la NBA des cinq prochaines années : le ramdam de l'Ouest

Pourquoi cet été peut façonner la NBA des cinq prochaines années : le ramdam de l'Ouest

Le 17/06/2019 à 21:55Mis à jour Le 19/06/2019 à 11:49

NBA – Si vous avez aimé ces playoffs, alors vous ne devriez pas être déçu de l'été qui s'annonce. Le marché des transferts s'annonce brûlant, avec plusieurs joueurs d'envergure sur le départ et des cartes possiblement rebattues. Deuxième partie de notre dossier avec un point sur la Conférence Ouest.

Exsangue, Golden State va devoir s'adapter

Pour Golden State, ne pas compter sur Kevin Durant en 2019-2020 était envisagé, KD étant annoncé sur le départ. L'avenir de Durant est moins clair depuis sa grave blessure, mais son absence pour la saison prochaine est maintenant bien réelle. La franchise californienne n'avait en revanche pas misé sur celle de son artilleur en chef Klay Thompson. Touché au genou lors du dernier match de la finale, l'arrière souffre d'une rupture d'un ligament croisé et pourrait lui aussi manquer toute la saison prochaine. Stephen Curry et Draymond Green ont beau clamer de concert que la dynastie Warriors n'est pas finie, il est bien difficile d'imaginer le vainqueur de l'Ouest ces cinq dernières saisons encore en mesure de rouler sur la concurrence sans deux de ses principales armes.

La direction californienne va désormais devoir établir son plan de bataille. Face à elle, deux cadres en fin de contrat et donc blessés, mais aussi le dossier DeMarcus Cousins à gérer. Le pivot All-Star avait rejoint l'escouade de GSW l'été dernier après… une rupture du tendon d'Achille. Si Boogie n'est pas encore revenu à son meilleur niveau, il reste un pivot au talent presque sans limite. Mais surtout un joueur lui aussi libre de tout engagement au 1er juillet. Les Warriors vont-ils chercher à le prolonger pour conserver une forme de continuité et une force de frappe offensive ? Et si oui, à quel prix, lui qui avait accepté un rabais considérable il y a un an ? Ou vont-ils se résoudre à sacrifier un de leurs cadres pour tenter de recruter un joueur de haut niveau mais surtout sur ses deux jambes ? Les Warriors vont devoir trancher pour espérer rester au sommet.

Stephen Curry lors de Golden State - Toronto Match 3 des Finales NBA 2019

Stephen Curry lors de Golden State - Toronto Match 3 des Finales NBA 2019Getty Images

Les Lakers nouveaux sheriffs du Wild Wild West ?

Car derrière, les poursuivants sont en ordre de marche pour bouleverser la hiérarchie. Durant sur le flanc, la nouvelle tête de gondole de cette intersaison, Anthony Davis, n'a pas mis longtemps à trouver une nouvelle demeure. Les Los Angeles Lakers ont fini par avoir raison dans leur drague effrenée de plusieurs mois et ont obtenu le transfert de l'intérieur de New Orleans. La franchise de LA s'est montrée prête à sacrifier une majeure partie de ses jeunes talents (Brandon Ingram, Lonzo Ball, Josh Hart) et trois tours de draft pour conclure l'affaire. Les bookmakers qui voyaient déjà les Angelinos en nouveaux favoris pour le titre en 2020 se sont enflammés en un coup de Woj Bomb, ces scoops publiés sur Twitter par Adrian Wojnarowski, le journaliste d'ESPN référence dans le domaine.

Ce trade désormais validé apporte une deuxième star désormais aux côtés de LeBron James et un deuxième joueur parmi les dix meilleurs scoreurs de la ligue à une franchise au fond du trou il y a encore un an. L'association entre les deux hommes a tout pour réussir et a minima ramener les Lakers en playoffs, ce que l'ancien MVP n'est pas parvenu à faire entouré de sa classe biberon. Attention tout de même car ce deal de grande ampleur pourrait cacher un loup. Davis a déjà assuré qu'il testerait à nouveau le marché dans un an à la fin de son bail actuel. Gare à la cohabitation qui tourne mal et plomberait un peu plus l'historique franchise. Les Pourpre-et-Or vont donc devoir reconstruire en grande partie le reste de leur effectif, qui ne compte plus désormais que cinq joueurs sous contrat. Cela tombe bien, ils disposent de la masse salariale pour y adjoindre un autre joueur de gros calibre. Un objectif partagé avec leur voisin, les Clippers. En sus de Kawhi Leonard cité plus tôt, les noms de Kevin Durant ou encore Jimmy Butler (Philadelphie Sixers) circulent fréquemment pour garnir un groupe jeune et talentueux d'une voire deux superstars.

Outre les deux équipes de La la land, Houston serait prêt à refondre une grande partie de son groupe pour enfin renverser les Warriors. Hormis l'intouchable James Harden, tout le monde pourrait être susceptible de quitter le Texas. Cela tombe bien, le manager général des Rockets, Daryl Morey, est très friand des mouvements d'envergure et les rumeurs vont déjà bon train. Portland, amputé de son pivot Jusuf Nurkic blessé pour de nombreux mois pourrait créer la surprise et tenter un coup afin de réduire l'écart sur les cimes de l'Ouest, tout comme Utah, qui a déjà annoncé à son meneur titulaire Ricky Rubio qu'il n'était plus une priorité.

Plus bas dans le classement, si les Pelicans ont perdu leur vedette Anthony Davis, la franchise de la Louisiane a récupéré plusieurs pièces de choix pour entourer Zion Williamson, qui va être sélectionné comme premier choix de la Draft par New Orleans. Le prodige de Duke n'a pas encore joué chez les professionnels qu'on lui promet déjà un futur brillant, à même de bouleverser complètement la destinée d'une franchise. Et NOLA n'en a peut-être pas fini avec les grandes manoeuvres puisque le quatrième choix de la prochaine draft récupéré de Los Angeles intéresse déjà plusieurs franchises. C'est donc tout l'échiquier d'une conférence dans l'ensemble bien établie depuis plusieurs années qui pourrait être chamboulé.

LeBron James et Anthony Davis

LeBron James et Anthony DavisGetty Images

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0