Getty Images

Zion ira aux Pelicans : ce qu’il faut retenir d’une loterie qui va bouleverser le futur de la NBA

Zion ira aux Pelicans : ce qu’il faut retenir d’une loterie qui va bouleverser le futur de la NBA

Le 15/05/2019 à 08:16Mis à jour Le 15/05/2019 à 10:08

NBA – La loterie pour déterminer l’ordre de la draft a eu lieu hier soir. Les Pelicans en sortent grands vainqueurs avec le premier choix et donc l’opportunité de dénicher la superstar de demain Zion Williamson. En revanche, petit coup sur la tête des Knicks, des Suns ou des Cavaliers, trois équipes qui ont saboté leur saison dans l’espoir de mettre la main sur le Graal.

Les Pelicans ont maintenant de très bonnes raisons de transférer Anthony Davis. Il n’est évidemment jamais facile de se séparer de sa superstar. Mais l’intérieur a manifesté avec insistance ses envies de départ et il sera libre dans un an. Avec le premier choix, New Orleans va pouvoir piocher son remplaçant. Le phénomène Zion Williamson. La fin d’un cycle, le début d’un nouveau. Avec enfin un GM solide – le réputé David Griffin – à la tête de la franchise.

En parlant de Davis et de transfert, le nouveau dirigeant des Pelicans devrait regarder du côté des Knicks ou des Lakers. Les deux organisations mythiques cherchent à engager une ou plusieurs superstars cet été. A.D. est l’une de leurs cibles prioritaires. New York a hérité du troisième choix, Los Angeles du quatrième. Ça peut être un choix dans le top 5 supplémentaire, et donc un jeune talent prometteur de plus, pour New Orleans. On peut penser que piocher en troisième intéresse nettement moins les Knicks, déterminés à faire venir Kevin Durant et/ou Kyrie Irving cet été. Idem pour les Lakers qui n’ont pas vraiment la patience pour développer un autre prospect alors que LeBron James est à la conquête d’un titre.

Les Pelicans peuvent associer Ja Morrant ou R.J. Barrett à Zion Williamson

New Orleans a donc une opportunité pour ajouter Ja Morrant ou R.J. Barrett, les deux autres prodiges de cette cuvée, et l’associer à Zion Williamson. Normalement, ces deux là seront pris en deux et trois, selon la préférence des Grizzlies, titulaires du second pick. Les Knicks peuvent donc piocher le joueur restant et l’expédier aux Pelicans. Avec pourquoi pas même un atout en plus (Frank Ntilikina ?). Les Lakers peuvent renforcer leur offre en ajoutant Lonzo Ball à leur choix de draft.

C’est un avenir alléchant qui s’offre aux Pelicans. Barrett est le grand ami de Williamson. Les deux ont joué ensemble à la faculté de Duke et ils s’entendent à merveille. Morant, meneur explosif qui tournait à plus de 24 points et 10 passes de moyenne pour sa deuxième saison NCAA, a joué avec Zion au lycée (en AAU). Ils ont donc une occasion en or de former un duo très prometteur et très talentueux. Parfait pour se reconstruire.

Zion Williamson avec Duke, 2019

Zion Williamson avec Duke, 2019Getty Images

Griffin, le porte bonheur

David Griffin a tout de même beaucoup de chance. C’est déjà son quatrième premier choix depuis le début de sa carrière de dirigeant. Il avait obtenu trois avec Cleveland, à l’époque où il était assistant GM puis GM des -Cavaliers.

Lourde défaite du "tanking" sur cette loterie. Phoenix, Cleveland et New York ont sabordé leur saison pour avoir la chance de piocher le prodige Zion Williamson. Si les Knicks ont hérité du troisième choix, les Cavaliers sont réduits au cinquième rang et les Suns au sixième ! Les trois équipes avaient pourtant chacune 14% de chances de repartir avec le premier pick. Les plus hautes probabilités parmi les franchises inscrites à la loterie. Et tant mieux ! Construire un effectif avec la volonté de perdre (en transférant les cadres, en laissant les vétérans à l’écart du groupe et en faisant jouer 30 minutes par match des joueurs de seconde zone qui percent finalement rarement en NBA) est l’un des problèmes dans la grande ligue. Les résultats de cette loterie peuvent éventuellement en décourager certains… même si ça n’empêchera sans doute pas certaines organisations de continuer à le faire.

La NBA avait justement changé ses règles dans l’optique de limiter le “tanking”. Ce sont désormais les cinq premiers choix – et non plus les trois premiers – qui sont tirés au sort. Le reste du classement est établi selon le bilan de la saison précédente. C’est ainsi que Los Angeles s’est retrouvé à la quatrième position. Les responsables de la ligue seront donc sans doute satisfaits de ce tirage.

Les Lakers n'ont pas le temps

Pas la peine de pleurer sur le sort des Cavaliers ou des Suns : ces deux franchises ont déjà eu de nombreuses occasions de piocher de très bons jeunes joueurs. Cleveland a eu trois premiers choix entre 2011 et 2014. Phoenix a sélectionné dans le top 6 plusieurs fois depuis cinq ans.

Pour des raisons évoquées plus haut, il y a très peu de chances que les Lakers conservent leur quatrième choix. LeBron James a fêté ses 34 ans et son (léger) déclin est de plus en plus perceptible (même s’il part de loin vu ses standards). Il sort de sa première grosse blessure en carrière. Les Angelenos manquent de temps. Or, il faut du temps pour développer un jeune rookie. Ce quatrième choix sera probablement monnayer dans le cadre d’un transfert. Soit directement le soir de la draft, soit quelques semaines plus tard au cours de l’été.

LeBron James

LeBron JamesGetty Images

Titulaires du deuxième choix, les Grizzlies ont une belle opportunité pour former un duo dynamique et prometteur. Ils ont déjà Jaren Jackson Jr, drafté l’an dernier. Un intérieur complet et moderne. Ils peuvent l’associer à un meneur scoreur – Morant – ou à un ailier offensif – Barrett.

Soirée en demi-teinte pour les Hawks. D’un côté, Atlanta n’hérite finalement que du huitième choix alors que la franchise a terminé avec le cinquième plus mauvais bilan de la saison. De l’autre, elle récupère aussi le dixième pick des Mavericks. Les Hawks auront donc deux choix dans le top 10. De quoi ajouter deux joueurs à un groupe déjà jeune et talentueux mené par Trae Young et John Collins. Les dirigeants peuvent aussi associer les deux picks avec l’espoir de piocher encore plus haut.

Demi-finaliste de Conférence, Boston a récupéré le quatorzième choix de Sacramento, et piochera donc en milieu de premier tour. Toujours une belle opportunité de récupérer un bon jeune et de l’ajouter à un effectif ambitieux.

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0