Reuters

La France se régale

La France se régale
Par Eurosport

Le 08/02/2007 à 16:00Mis à jour

L'équipe de France, composée de Florence Baverel-Robert, Sandrine Bailly, Vincent Defrasne et Raphaël Poirée, a décroché l'argent du relais mixte remporté par la Suède. C'est la 4e médaille tricolore aux Mondiaux d'Antholz-Anterselva. La Norvège, sans Ole

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

MONDIAUX ANTHOLZ - RELAIS MIXTE

OR : SUEDE
ARGENT : FRANCE
BRONZE : NORVEGE

Et de quatre ! L'équipe de France, composée de Florence Baverel-Robert, Sandrine Bailly, Vincent Defrasne et Raphaël Poirée, a remporté la médaille d'argent du relais mixte, nouvelle épreuve au programme des Mondiaux d'Antholz-Anterselva. Les Bleus ont donc ajouté une quatrième breloque à leur tableau de chasse en Italie, après le bronze de Vincent Defrasne en poursuite dimanche, l'or de Raphaël Poirée sur le 20km mardi et l'argent de Florence Baverel-Robert sur le 15km mercredi.

Le relais mixte (2x6km pour les dames et 2x7,5km pour les messieurs), qui n'est pas une discipline olympique, figurait pour la fois au programme des Championnats du monde. Impériaux sur les pas de tir, les biathlètes tricolores n'ont rien pu faire contre l'armada suédoise qui décroche le titre mondial grâce à une glisse surpuissante et une régularité à la carabine. Le podium de cette course inédite est complété par la Norvège, qui a dû courir sans Linda Grubben et Ole Einar Bjoerndalen, laissés au repos en vue des relais et des Mass-Start prévus en fin de semaine.

Si la Suède a remporté ce premier relais mixte figurant au programme des Championnats du monde, elle le doit aussi beaucoup aux contre-performances de la Russie, 9e au final, et de l'Allemagne, 5e au final. Les Russes avaient perdu tout espoir de médaille dès le premier relais avec Irina Malgina, reléguée à plus de deux minutes, à la 18e place après ses six kilomètres.

La fatigue se fait sentir

De son côté, l'Allemagne sans sa nouvelle merveille, Magdalena Neuner, championne olympique de sprint et de poursuite, a sombré à la 15e place durant le relais de Simone Denkinger (deux tours de pénalité), avant que le triple champion olympique Michael Greis, appelé de dernière heure pour remplacer Andreas Birnbacher, n'entame une superbe remontée. Seules la Norvège et la France parvenaient à donner quelques sueurs froides à la Suède: les Scandinaves sans Ole Einar Bjoerndalen, laissé au repos, ont dominé le premier quart de la course, avant d'être débordés par la surprenante Slovénie (4e au final).

De son côté, la France (2e au final) a rendu une impressionnante feuille de tir avec 38 cibles abattues sur 40, mais a coincé sur les skis, incriminant notamment des problèmes de glisse et de matériel. "Six courses en 9 jours, cela fait beaucoup et tous, je crois, nous commençons à être bien fatigués", a résumé Vincent Defrasne, 3e relayeur français et médaille de bronze de la poursuite.

0
0