Getty Images

Sans Fourcade à leurs trousses, Fillon Maillet monte sur la boite et Boe se rate

Sans Fourcade à leurs trousses, Fillon Maillet monte sur la boite et Boe se rate

Le 08/03/2018 à 18:55Mis à jour Le 08/03/2018 à 19:20

KONTIOLAHTI - En l'absence Martin Fourcade, malade juste avant l'épreuve, Johannes Boe n'est pas parvenu à reprendre le leadership du classement général à l'issue du sprint, vendredi en Finlande. Le Norvégien a terminé 4e, au pied d'un podium sur lequel Quentin Fillon Maillet est monté sur la 3e marche. Anton Shipulin s'est accaparé la victoire devant Andrejs Rastorgujevs.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Dans des conditions quasi parfaites, on le savait, le tir allait jouer un rôle prépondérant dans la course à la victoire. Ce n'est pas un hasard si les trois 10/10 du top 10 occupent les places du podium. Impeccable au tir, Quentin Fillon Maillet avait à cœur de se rattraper après des JO de Pyeongchang complètement ratés (29e de la mass-start comme meilleur résultat) et de s'illustrer en l'absence de Martin Fourcade. Deux objectifs parfaitement accomplis sur la neige finlandaise avec son deuxième podium de l'hiver après l'individuelle d'Östersund, la première course de la saison. Un autre Français s'est illustré ce jeudi, avec la belle 6e place de Simon Desthieux (+ 28''3), qui pourra regretter sa faute sur le tir couché.

Boe gâche, Shipulin se venge

Mais le plus attendu était Norvégien. En l'absence de Martin Fourcade, forfait de dernière minute en raison d'une gastro, Johannes Boe avait un boulevard ouvert devant lui pour reprendre les commandes du classement général de la Coupe du monde. A condition de réussir ses tirs. En tête au moment d'entrer dans le stade pour le tir debout (- 8''), le champion olympique de l'individuel était bien parti pour se parer du dossard jaune de leader. Sauf que Boe a laissé échapper non pas un mais deux tirs et a vu la victoire lui filer entre les doigts. Seulement 4e à l'arrivée, le Norvégien revient toutefois à 11 points de Martin Fourcade au général de la Coupe du monde et prend la tête du classement du sprint, avec 25 unités d'avance sur le Français.

Loin de tous ses comptes d'apothicaires, Anton Shipulin s'est, lui, enfin remis la tête à l'endroit. Privé des JO 2018 en raison des soupçons de dopage qui pèsent sur sa personne, le Russe avait eu du mal jusqu'ici cette saison avec seulement trois 3e places. Mais, à Kontiolahti, Shipulin était revanchard et ça s'est vu. Avec un 10/10 et très rapide au tir, le Russe a fait ce qu'il fallait. Sans Fourcade ni Boe, il n'y avait plus personne pour lui résister. Ni Fillon Maillet, ni Andrejs Rastorgujevs.

0
0