Course hippique

Watch Me fait briller les couleurs de la France dans les Coronation Stakes

Partager avec
Copier
Partager cet article

Watch Me fait briller les couleurs de la France dans les Coronation Stakes

Crédit: Eurosport

ParGrand Prix
21/06/2019 à 21:16

Ce vendredi, les Coronation Stakes ont couronné la France! Quelques jours après le Prix de Diane Longines, le tandem formé par Pierre-Charles Boudot et Francis-Henri Graffard a cette fois remporté ce Groupe 1 à Ascot avec Watch Me.

Les Français se distinguent dans toutes les disciplines. Au football, les femmes se distinguent par leurs bons résultats dans la Coupe du monde. Dans le monde hippique, la magie opère également. Lors de la quatrième journée du meeting Royal Ascot, deux Groupes 1 étaient au programme. Les Coronation Stakes ont réuni neuf partantes après le forfait de Mot Juste. La championne Hermosa semblait presque imbattable avant le départ. Face à la protégée d’Aidan O’Brien, deux galopeuses venues de France avaient fait le déplacement: Castle Lady et Watch Me. Durant la course, Pretty Pollyanna et Hermosa ont mené le tempo, marquées de près par Watch Me. Dans la ligne droite, cette dernière est venue dans un canter déposer Hermosa. Une longueur et demie a séparé les deux pouliches.

Graffard-Boudot, un tandem intraitable

Course hippique

«Skalleti a de quoi nous faire rêver», Jérôme Reynier

11/02/2020 À 09:05

Troisième pour ses débuts en compétition en octobre, Watch Me s’est imposée dès sa deuxième sortie au niveau Listed. Cette année, elle a signé un retour victorieux lors du Prix Imprudence (Gr.3) à Maisons-Laffitte. La fille d’Olympic Glory a ensuite terminé sixième de la Poule d’Essai des Pouliches. Le classement ne reflétait pas la valeur de Watch Me, qui n’avait pu s’exprimer, laissant des regrets à son entourage. Pierre-Charles Boudot et Francis-Henri Graffard sont définitivement un tandem à suivre. Après le sacre de Channel dans le Prix de Diane Longines, Watch Me a permis à son entraîneur d’inscrire pour la cinquième fois son nom au palmarès d’un Groupe 1. Pout sa part, le jockey a épinglé son quinzième Groupe 1, et déjà le quatrième de l’année. Pierre-Charles Boudot a gagné pour la deuxième fois au meeting Royal Ascot, après les Jersey Stakes en 2017 avec Le Brivido. Mais l’entraîneur et le jockey ont décroché ensemble leur premier Groupe 1 à Ascot. Cinquante-trois ans après Midget II, la France a remporté cette course pour la douzième fois. Watch Me a succédé au palmarès à Alpha Centauri. «C’est un meeting qui est très prisé», a affirmé Pierre-Charles Boudot au micro d’Equidia. «Comme elle a été malheureuse dans la Poule d’Essai, c’est une belle récompense. Elle a vraiment bien accéléré. J’avais le dos de Hermosa et j’ai bien pris le tournant. Elle a fait la différence assez sûrement.»

Deuxième et très courageuse, Hermosa n’a pas à rougir de sa défaite. La pouliche d’Aidan O’Brien n’a donc pas réussi le triplé 1000 Guinées-1000 Guinées Irlandaises-Coronation Stakes. Jubiloso a terminé troisième, confirmant les deux sorties victorieuses de sa carrière. Lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches, Castle Lady, entraînée par Henri-Alex Pantall, a fini cinquième, incapable d’obtenir un meilleur classement. Elle enregistre également sa première défaite.

Advertise, pari gagnant

Le deuxième Groupe 1 du jour, la Commonwealth Cup, a réuni des Pur-sang de trois ans sur 1.200 m. Après son quadruplé de la veille, Lanfranco Dettori a remporté un nouveau succès en selle sur Advertise. Après avoir patienté dans la dernière partie du peloton, le protégé de Martyn Meade a obtenu un second sacre au niveau Groupe 1. Muni d’œillères et engagé sur cette distance plus courte après son échec dans les 2000 Guinées à Newmarket (Gr.1), Advertise a permis à son entraîneur d’inscrire son nom pour la troisième fois au palmarès d’un Groupe 1. Lanfranco Dettori a porté son total à sept succès lors de ce meeting Royal Ascot, égalant sa meilleure performance réalisée en 1998. Il a succédé au palmarès de cette épreuve à Eqtidaar. «Les 2000 Guinées ont été un test non concluant», a expliqué Martyn Meade au micro du Racing Post. «Il était assez spécial sur cette distance l’année dernière et j’ai tenté le coup avec des œillères. Il a montré que c’était sa distance et il a bien fait son travail.»

Lors de cette quatrième journée, il faut également noter la victoire de Hayley Turner dans les Sandringham Stakes. Après Gay Kelleway, elle est devenue la deuxième femme jockey de l’histoire à gagner une épreuve lors du meeting Royal Ascot, et la première au XXIe siècle. Chacun, ce vendredi, a vécu un moment d’histoire à Ascot!

Course hippique

La Saudi Cup débarque dans le calendrier des courses de galop

06/02/2020 À 13:42
Course hippique

Les cinq courses qui feront l’année 2020

06/02/2020 À 13:29
Dans le même sujet
Course hippique
Partager avec
Copier
Partager cet article