La course aux points n’est plus seulement une épreuve de cyclisme sur piste. Depuis quelques mois, la course aux points UCI occupe bien des discussions et influe sur bon nombre de stratégies, dans le peloton mondial. Nous vous présentions le principe de cette lutte pour intégrer le World Tour (ou y rester), à la veille de la Vuelta. Depuis, les comptes d’apothicaire s’intensifient et la question de leur influence sur les prochains Mondiaux devient prégnante.
La formation Cofidis est notamment concernée. Selon les informations de L’Equipe, au sein d’un article consacré à Julian Alaphilippe dans son édition de mardi, l’équipe nordiste "ne lâchera personne afin de maximiser ses chances de maintien." Du côté de la Belgique, Lotto Soudal avait pris une décision semblable il y a deux semaines, au sujet notamment de Victor Campenaerts, comme rapporté par plusieurs médias belges.
Tour d'Espagne
Coquard trépigne : "C’est une super occasion, Pedersen a fait beaucoup d’efforts..."
06/09/2022 À 11:23

Guillaume Martin : "Quand on parlait du Tour à la télé, je changeais de chaîne"

Le cas particulier de Coquard

Triompher à Wollongong, le 25 septembre, rapporte 600 points UCI. Mais jouer le rôle d’équipier en Australie ne présente que peu d’intérêt en la matière. Benjamin Thomas, Axel Zingle ou autre Guillaume Martin seront plus utiles à Cofidis, maillot rouge et blanc sur le dos, sur les nombreuses courses d’un jour qui émaillent le calendrier. Gagner une épreuve de niveau "Pro Series" comme le Grand Prix de Wallonie (14 septembre) permet de glaner 200 points. Et il en reste une multitude à disputer.
La question pour Bryan Coquard s’est même posée de quitter la Vuelta pour aller faire cueillette ailleurs. Mais il est resté sur les routes ibériques, et fait partie des candidats à la victoire ce mardi (100 points à empocher). Pour lui non plus, potentiel outsider pour l’arc-en-ciel, le voyage dans l’hémisphère sud ne serait donc pas une option. Frustrant ? Guillaume Martin, important dans le titre mondial d’Alaphilippe en 2020, avait évoqué ce dilemme dans Bistrot Vélo, le 15 août.

Coquard trépigne : "C’est une super occasion, Pedersen a fait beaucoup d’efforts..."

Une question de parcours, aussi, pour Martin

Interrogé sur son envie de participer à la course en ligne des Mondiaux, Martin avait d’abord répondu, sur le versant sportif : "Ce n’est pas forcément (un objectif), je pense que le parcours n’est pas celui qui me convient le mieux. Je ne l’ai pas analysé en détail mais il ne me semble pas extrêmement dur." Avant d’aller sur le terrain comptable.
"Et en plus, avec ces fameux points, je pense que l’équipe attend aussi que je sois présent pour "scorer", avait ainsi ajouté le récent lauréat du Tour de l’Ain. Et un voyage en Australie, long, avec le décalage horaire… mon équipe de marque risquerait d’en pâtir." Thomas Voeckler dévoilera sous peu la sélection tricolore. Avec ou sans Julian Alaphilippe ? La question reste d'actualité, tandis que celle des coureurs Cofidis paraît réglée.

Guillaume Martin : "Il y a une certaine noblesse dans le fait d'être toujours présent"

Tour d'Espagne
Evenepoel, Français, show : Les 5 questions que l’on se pose avant la troisième semaine
05/09/2022 À 07:29
Tour d'Espagne
"Je n’arrive pas trop à l’expliquer…" : Coquard sur son interminable quête de victoire en World Tour
03/09/2022 À 10:42