From Official Website

Marcel Kittel domine un Peter Sagan héroïque et s'offre la 6e étape de Tirreno-Adriatico

Kittel domine (encore) un Sagan héroïque, Kwiatkowski reste leader

Le 12/03/2018 à 16:16Mis à jour Le 12/03/2018 à 21:46

TIRRENO-ADRIATICO - Marcel Kittel (Katusha-Alpecin) a remporté la 6e étape, au sprint ce lundi à Fano, devant Peter Sagan (Bora-Hansgorhe), pourtant impliqué dans la chute de Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), à 8 kilomètres de l'arrivée. Maximiliano Richeze, habituel poisson-pilote du sprinteur colombien, complète le podium du jour. Michal Kwiatkowski (Sky) reste en tête du classement général.

Deuxième sprint sur Tirreno-Adriatico et deuxième victoire de Marcel Kittel devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). L'Allemand de la Katusha-Alpecin, qui n'avait toujours pas levé les bras sous ses nouvelles couleurs avant le début de la course des deux mers, a devancé le triple champion du monde en titre d'une roue, lundi à Fano, pour s'offrir la 6e étape.

Sagan n'a quant à lui toujours pas décroché de bouquet sur cette édition de "Tirreno" (trois fois 2e)… mais il a fait très forte impression. Gêné par la chute de Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) à 8 kilomètres de l'arrivée, il a signé un retour express dans le peloton et s'est parfaitement replacé pour le sprint final, avec l'aide de Daniel Oss. Il semble prêt pour Milan - San Remo.

BMC ménage ses maigres chances de victoire finale

Marcus Burghardt a été le principal animateur de la première partie de l'étape. D'abord accompagné de trois coureurs, puis seul, l'équipier de Sagan a été repris dans les 20 derniers kilomètres, sous l'impulsion notamment de Philippe Gilbert, qui préparait alors le terrain pour Gaviria.

Juste avant cela, un "sprint bonification" avait offert l'occasion au leader de la course, Michal Kwiatkowski (Sky), de prendre un peu plus de marge sur son dauphin, Damiano Caruso (BMC). Mais Greg Van Avermaet et Patrick Bevin l'ont devancé, en protection de leur leader pour le général.

Bardet perd du temps, la Sky toujours en force

Avant le chrono final de 10 km, tout plat, demain à San Benedetto del Tronto, Kwiatkowski, très bon dans l'exercice, compte trois secondes d'avance sur Caruso (2e), vingt-trois sur Mikel Landa (Movistar, 3e) et vingt-neuf sur son coéquipier Thomas (4e). Malgré ses multiples mésaventures et la méforme de Christopher Froome, la Sky est en pole position.

0
0