Getty Images

L’âge des artères d’Alejandro Valverde

L’âge des artères d’Alejandro Valverde

Le 14/09/2018 à 15:06Mis à jour Le 14/09/2018 à 18:09

A 38 printemps, Alejandro Valverde est encore au top. Exceptionnel ? Pas tant que cela. Avant le champion espagnol, Raymond Poulidor, Joop Zoetemelk ou Jens Voigt ont brillé avec l’âge. Et Maurice Garin lui-même n’était pas si jeune !

Eurosport Player: Regardez toutes les étapes du tour d'Espagne en LIVE

Voir sur Eurosport

S’il est vrai qu’on a l’âge de ses artères, alors Alejandro Valverde n’a peut-être pas les 38 ans qu’il a pourtant célébrés le 25 avril, quatre jours après avoir terminé 13e Liège-Bastogne-Liège, l’une de ses courses fétiches. A le voir chaque jour dans la Vuelta attaquer, attaquer encore, défendre son maillot vert en rêvant du maillot rouge, prendre un plaisir de débutant et, figurer encore sur le podium à 48 heures de l'arrivée, on se dit même que Valverde s’est bonifié avec l’âge et l’expérience.

Il confiait d’ailleurs lui-même au printemps dernier dans Vélo Magazine qu’il "s’éclate" davantage qu’en début de carrière : "Avant, j’étais un jeune coureur avec beaucoup de choses à accomplir dans le cyclisme et aujourd’hui je suis un coureur avec la même passion, ou peut-être plus encore, avec la même tranquillité… Non, pas la même, une tranquillité supérieure", disait-il. Et ça se voit, comme le petit début de calvitie qui signe plutôt joliment le passage des ans sur le crâne du champion de Murcie.

Vidéo - Sagan avait de bonnes jambes, mais Valverde a eu le dernier mot

02:02

En même temps, comme on dit en Macronie, Alejandro Valverde, qui a mis sa longévité au service de ce formidable palmarès (malgré deux ans de suspension dus à l’affaire Puerto et une rotule cassée en 2017), n’est pas le premier à s’épanouir aux approches de la quarantaine. Evidemment, on pense à Raymond Poulidor, capable d’être deuxième (oui, encore) du Tour de France derrière Eddy Merckx à 38 ans, en 1976 (avec une victoire d’étape au Pla d’Adet en prime) après avoir battu le champion belge dans Paris-Nice en 1972 et 1973, à 36 et 37 ans, avant d’arrêter sa carrière (qu’il avait commencée tardivement à cause de la guerre d’Algérie) à 41 ans sonnés.

Balzac est bien loin...

L’année de ses 40 ans, "Poupou" (surnommé le "quadragêneur" par Blondin), excusez du peu, s’était même offert une belle série de places d’honneur : 2e de Tours-Versailles (le Paris-Tours inversé de l’époque), 4e du Midi libre, 5e du Tour de Lombardie, 7e du Grand Prix des Nations et 8e de Liège-Bastogne, avant une ultime 6ème place dans Paris-Nice en 1977, quelques semaines avant ses 41 ans.

Un autre "deuxième" célèbre, Joop Zoetemelk, avait gagné enfin le Tour à 34 ans, terminé sur la deuxième marche à 36, été sacré champion du monde à presque 39 avant de raccrocher à 41. Plus près de nous, Fabian Cancellara s’est offert une médaille d’or olympique contre la montre en 2016 pour ses 35 ans, avant de faire ses adieux. Et Sylvain Chavanel, qui prendra sa retraite en fin de saison, a encore crânement bataillé en juillet sur les routes du Tour de France.

N’oublions pas non plus Jens Voigt, qui a battu le record du monde de l’heure au lendemain de ses 43 ans, en 2014. Presque aussi fort que Robert Marchand, catégorie centenaire, avec ses 22 kilomètres et quelques hectomètres !

Parmi les vainqueurs du Tour, il faut remontre à Firmin Lambot (1922) pour trouver le doyen : 36 ans. Mais Carlos Sastre en 2008 et Cadel Evans en 2011 n’étaient pas non plus des débutants, à respectivement 33 et 34 ans. Quant au premier vainqueur du Tour de France, Maurice Garin, il avait 32 ans en 1903. Si, sous la plume de Balzac, une "femme de trente ans" était une vieille femme à la fin du XIXe siècle, que dire de l’âge des artères d’un champion cycliste de 32 ans au début du XXe ? Allez, Valverde !

Alejandro Valverde lors de la 8e étape / Vuelta

Alejandro Valverde lors de la 8e étape / VueltaGetty Images

0
0